Selon le directeur général de l’institut Pasteur d’Algérie, le Dr Fawzi Derrar, les six cas de variant indien enregistrés à Tipaza sont des ressortissants indiens travaillant dans le secteur du bâtiment.  

Intervenant ce mardi sur les ondes de la radio nationale, le Dr Derrar a expliqué que les six personnes testées positives au variant indien étaient des travailleurs indiens, sans pour autant répondre à la question que se pose l’opinion publique, à savoir comment le virus a pu s’introduire en Algérie alors que les frontières sont fermées.

Le responsable a fait savoir que le périmètre a été mis en quarantaine et que des mesures ont été proses pour éviter une propagation de ce variant.

Et d’ajouter que l’enquête épidémiologique a révélé que le variant détecté à Tipaza est de sous-type 2, comportant des différences par rapport au mutant hybride circulant actuellement en Inde (Absence de la mutation E484K).

Toujours selon la même source, les vaccins disponibles actuellement ont prouvé leur efficacité contre tous les types de variants détectés jusqu’à présent dans le monde.