Lors d’une visite de terrain hier, le Président français Emmanuel Macron a été giflé par un individu âgé de 28 ans. Interpelé par les forces de l’ordre, l’homme risque une lourde peine de prison.  

Une enquête a été ouverte pour « violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique », a rapporté Le Point, précisant que l’ « agresseur » encourt une peine de trois ans de prison, assortie d’une amende de 45 000 euros.

En 2011, rappelle BFM TV, l’homme qui avait tiré violemment Nicolas Sarkozy par le col lors d’un déplacement à Brax dans le Lot-et-Garonne avait été condamné à six mois de prison avec sursis assortis de trois ans de mise à l’épreuve, d’une obligation de soins en milieu hospitalier et d’un stage de citoyenneté de deux jours.

Article précédentVers la réouverture des salles des fêtes
Article suivantVaccins anti-Covid / l’Algérie attend de réceptionner 30 millions de doses