La Russie a annoncé, samedi, avoir détecté le premier cas de transmission à l’être humain de la souche H5N8 de la grippe aviaire, ajoutant avoir informé l’Organisation mondiale de la santé de cette « découverte importante ». Le virus « ne se transmet pas d’une personne à l’autre » à l’heure actuelle.

Ce virus doit être surveillé. La Russie a annoncé avoir détecté le premier cas de transmission à l’être humain de la souche H5N8 de la grippe aviaire. Moscou a informé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de cette « découverte importante ». Le virus « ne se transmet pas d’une personne à l’autre », a prévenu la Russie.

« Le laboratoire a confirmé le premier cas d’infection d’une personne par le virus de groupe A, la grippe aviaire AH5N8 », a déclaré à la télévision Anna Popova, à la tête de l’agence sanitaire russe Rospotrebnadzor.

Ce virus a été détecté chez sept personnes contaminées dans une usine de volailles du sud de la Russie, où une épidémie de grippe aviaire a touché les animaux en décembre 2020, a précisé Anna Popova, ajoutant que les malades « se sentent bien » et n’ont pas de complications.

Un foyer de H5N8 avait été découvert à Oum El Bouaghi

Un foyer de grippe aviaire H5N8 a été découvert dans un élevage de volailles privé à Ain Fakroun dans la wilaya de Oum El Bouaghi. Le directeur local des services agricoles (DSA), Mouloud Boudjerda l’a confirmé le 9 février dernier.

Quelque 51 000 volailles ont été décimées par cette variante de la grippe aviaire. L’élevage avicole a été ravagé par la grippe aviaire « subitement » durant la période comprise entre le 17 et le 21 janvier dernier, a précisé la même source.