Quelque 1.500 chercheurs algériens établis à l’étranger veulent « revenir travailler » dans les différents centres de recherche du pays, a annoncé, lundi à Tlemcen, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Rachid Harraoubia. Le ministre a indiqué que « 101 chercheurs sont revenus au cours de l’année 2010 au pays et travaillent dans divers centres de recherche dans les mêmes conditions et avec les mêmes avantages qu’ils avaient à l’étranger », avant de souligner que l’environnement de la recherche scientifique en Algérie s’est nettement amélioré et offre « tout ce dont ont besoin ces compétences ».

APS

Originally posted 2011-04-04 17:08:16.

Article précédentL’Algérie découvre encore et toujours de nouveaux gisements de pétrole
Article suivantNouveaux bacheliers/ Tout savoir sur les préinscriptions universitaires