L’ex-général Wassini Bouazza, a été traduit devant le conseil de discipline militaire, au début du mois en cours. Ce conseil a décidé de dégrader l’ancien patron du renseignement intérieur.

Le conseil de discipline a entendu le plaidoyer de Wassini « durant des heures », a rapporté El Khabar ce dimanche, précisant que ce dernier «  s’est défendu sans ses avocats ».

Toujours selon la même source, le conseil lui a infligé « la lourde sanction de cassation de grade et de la remise au rang de djoundi», c’est-à-dire, au rang d’homme de troupe.

Il convient de rappeler que l’ex- patron de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), avait déjà été condamné par le tribunal militaire à des peines de réclusion, l’une à huit ans, confirmée par la cour d’appel (et cassée il y a quelques jours) et l’autre à 16 ans pour «trafic d’influence», «infraction aux consignes de l’armée», «entrave à la justice» et «enrichissement illicite».  Le procès en appel, programmé initialement pour le 19 mai, a été renvoyé au 23 juin prochain.

Article précédentJustice : Entre modernisation et indépendance
Article suivantMoscou demande à Paris d’expliquer ses livraisons d’armes aux rebelles libyens