kada ben ammar choquent les « aspirants » du match revanche de l’Algérie et du Cameroun

0
kada ben ammar
Advertisement

Algérie Foot: Au cours de son émission « Mubasher Talk » sur la chaîne Al-Chorouk, le journaliste algérien kada ben ammar s’est exprimé sur les circonstances du match Algérie-Cameroun, dans le cadre du match retour des éliminatoires des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022.

kada ben ammar a évoqué le grand tollé provoqué par la nomination de Bakari Gassama par la CAF pour gérer le match entre Al-Ahly Tripoli et son rival sud-africain Orando Pirates, dans lequel l’arbitre gambien a produit une autre scène de ses scandales d’arbitrage.

<div style= »width: 100%; height: 0px; position: relative; padding-bottom: 56.250%; »><iframe src= »https://streamable.com/e/m0rrsh » frameborder= »0″ width= »100% » height= »100% » allowfullscreen style= »width: 100%; height: 100%; position: absolute; »></iframe></div>
A l’issue de son récit des vestiges du deuxième scandale Gassama, qu’il a commis en moins de deux mois, Ben Ammar a déclaré que ce qui préoccupe désormais les Algériens, c’est que l’équipe nationale algérienne ne disputera pas la prochaine Coupe du monde, ajoutant que le bataillon « Vert » a été exclu et que l’affaire est close.

Le présentateur de l’émission Mubasher Talk a adressé de vives critiques à la Fédération algérienne de football, concernant sa protestation auprès de son homologue international, concernant le « massacre » commis par Gassama contre l’équipe nationale algérienne au stade de Blida.

Le journaliste de la chaîne Al-Chorouk a déclaré que ce qui préoccupe également les Algériens, c’est le dépôt par la FAF d’un dossier vide auprès de la FIFA, indiquant qu’il ne contient pas de preuves irréfutables condamnant Gassama.

Il a poursuivi dans le contexte, soulignant que si les fédérations africaines et internationales avaient respecté ce qui était présenté par l’instance algérienne dirigée par Sharafeddine Amara et étaient convaincues du contenu du dossier de contestation, l’arbitre gambien n’aurait pas été choisi pour gérer un dossier important. match disputé pour les demi-finales de la Coupe de la CAF.

Les dirigeants de Ben Ammar ont conclu, estimant que Gassama, qu’il a décrit comme gâchant la Confédération Africaine du jeu, fait toujours confiance et ne sera pas sanctionné, ce qui prouve que le dossier du « FAF » est vide et ne contient pas de lourdes preuves, contrairement à ce qu’il a récemment promu.

Article précédentInfantino impliqué dans l’élimination de l’équipe nationale algérienne de la Coupe du monde
Article suivantL’équipe nationale algérienne reçoit une « grosse insulte » de la part de son homologue sénégalais… Quelle est la vérité sur l’actualité ?