L’Algérie Appelle à l’Action Internationale pour la Palestine

0
L'Algérie Appelle à l'Action Internationale pour la Palestine

Lors de la réunion arabe d’urgence qui s’est tenue au Caire, en Égypte, pour discuter de l’escalade de l’occupation israélienne en Palestine occupée, le ministre des Affaires étrangères algérien, Ahmed Attaf, a exposé cinq faits essentiels concernant la situation en Palestine.

Le Suffering du Peuple Palestinien

Le premier fait mis en avant par le ministre Attaf est que le peuple palestinien souffre énormément de l’indifférence internationale face à l’oppression, à l’injustice et à la tyrannie qu’il endure. Malgré les souffrances endurées par ce peuple, l’attention et l’action internationales restent insuffisantes pour répondre à ses besoins et à ses droits.

L’Absence de Priorité Diplomatique

Le deuxième fait souligné est l’absence frappante de la question palestinienne des priorités de l’agenda diplomatique international. Il n’y a eu aucune initiative sérieuse pour la paix au cours des deux dernières décennies, et la question palestinienne semble avoir perdu sa place centrale dans les efforts diplomatiques mondiaux.

La Menace sur la Solution à Deux États

Le troisième fait concerne le recul marqué des perspectives de réalisation de la solution à deux États sur le terrain. L’occupation israélienne continue d’annexer des terres palestiniennes et de construire davantage de colonies, ce qui compromet gravement la viabilité de cette solution et l’autodétermination du peuple palestinien.

Les Politiques Racistes à Jérusalem

Le quatrième fait met en lumière les politiques racistes imposées par le régime sioniste à Jérusalem occupée. Ces politiques visent à effacer l’identité de cette ville sacrée et à changer sa situation actuelle en falsifiant les faits et en modifiant les désignations. Cela s’inscrit dans un projet plus vaste de judaïsation de Jérusalem.

L’Unité de la Question Palestinienne

Le cinquième fait concerne les tentatives futiles de séparer les questions de paix au Moyen-Orient de la question palestinienne. Ceci va à l’encontre des résolutions légitimes des Nations Unies et de l’Initiative de paix arabe, qui considèrent la réalisation de la paix au Moyen-Orient comme étant intrinsèquement liée à une résolution équitable et durable de la question palestinienne.

Le ministre des Affaires étrangères algérien a souligné la responsabilité spéciale de la communauté arabe dans la fourniture d’une protection internationale au peuple palestinien et dans la revitalisation du processus de paix sur la base des références claires énoncées par la légitimité internationale.

L’Algérie, sous l’initiative du président Abdelmadjid Tebboune, s’efforce également de réconcilier les Palestiniens, d’unir leurs rangs et de renforcer leur influence sur le processus de paix. Cette démarche vise à assurer que la communauté internationale assume effectivement ses responsabilités envers les droits palestiniens.

Le ministre a également appelé à une réponse unie face aux voix sceptiques au niveau international et régional, soulignant que les Palestiniens ont un droit absolu, reconnu par les Nations Unies et la légitimité internationale. Leur cause reste sacrée, et il est temps de la réaliser pleinement.

Article précédentL’Algérie exprime des réserves quant à la décision de la réunion d’urgence de la Ligue arabe sur la Palestine
Article suivantPanique à Haïfa : Les roquettes du Hamas provoquent la fuite collective des Israéliens vers les abris