L’Algérie et la Russie Signent un Protocole de Coopération en Matière Judiciaire

0
L'Algérie et la Russie Signent un Protocole de Coopération en Matière Judiciaire

Le ministère de la Justice de l’Algérie et le Parquet général de la Fédération de Russie ont franchi une étape significative en signant un protocole de coopération en matière judiciaire. Cette initiative renforce les liens entre les deux pays et vise à intensifier la lutte contre diverses formes de criminalité, y compris la criminalité transnationale organisée, le blanchiment d’argent, la cybercriminalité et bien d’autres. L’accord témoigne de la volonté des deux nations de collaborer étroitement pour promouvoir la justice et la sécurité à l’échelle internationale.

Au cœur de la capitale algérienne, Alger, une entente historique a été scellée entre l’Algérie et la Russie. Un protocole de coopération en matière judiciaire a été signé, jetant ainsi les bases d’une collaboration institutionnelle profonde entre les deux nations. L’événement a été marqué par la présence du ministre de la Justice algérien, Abderrachid Tabi, et du Procureur général de la Fédération de Russie, Valerian Shuvaev.

Un Accord au Service de la Coopération Bilatérale

Dans son discours, le ministre de la Justice algérien a salué la qualité exceptionnelle des relations entre l’Algérie et la Russie, caractérisées par leur caractère stratégique. Il a souligné l’engagement continu de l’Algérie en faveur d’une coopération bilatérale fructueuse, illustrée par une série de visites de haut niveau entre les deux pays, notamment la visite du président Abdelmadjid Tebboune en Russie en juin dernier.

M. Tabi a également rappelé l’importance de la coopération en matière judiciaire, affirmant qu’elle constituait un élément essentiel des relations profondes entre les deux pays. Il s’est exprimé avec satisfaction quant à la signature du Protocole de coopération, soulignant qu’il posait les bases d’une collaboration institutionnelle efficace et efficiente.

Lutte Contre la Criminalité Transnationale Organisée

Le Protocole de coopération vise à renforcer la coopération judiciaire entre l’Algérie et la Russie dans divers domaines, notamment la prévention et la lutte contre la criminalité transnationale organisée. Il englobe également des aspects tels que le blanchiment d’argent, les crimes de corruption, la cybercriminalité, l’utilisation illégale des cryptomonnaies, la traite des êtres humains, le trafic d’organes, les crimes environnementaux, le transfert illégal de fonds à l’étranger, et la restitution des fonds détournés.

Les dispositions de cet accord permettront aux deux parties de mieux comprendre les cadres juridiques et réglementaires en vigueur dans leurs pays respectifs. De plus, il encouragera l’échange d’expériences et de bonnes pratiques, renforçant ainsi les capacités des magistrats et des cadres des deux nations tout en respectant le principe de séparation des pouvoirs et de compétences de chaque partie.

Un Historique de Coopération

Le ministre de la Justice a souligné que les relations de coopération juridique et judiciaire entre l’Algérie et la Russie étaient déjà encadrées par la convention judiciaire relative à la coopération en matière pénale, signée en Algérie en octobre 2017. Il a également noté l’existence d’un accord de coopération judiciaire et juridique en matière civile et pénale signé avec l’Union soviétique en février 1982, qui reste en vigueur.

De son côté, le Procureur général de la Fédération de Russie a mis en lumière l’évolution positive des relations entre les deux pays dans de nombreux domaines. Il a particulièrement insisté sur la nécessité de lutter ensemble contre les crimes graves, notamment le terrorisme, l’évasion fiscale, et la cybercriminalité. Selon lui, cette coopération renforcera davantage le partenariat stratégique entre l’Algérie et la Russie.

La signature de ce protocole de coopération en matière judiciaire marque une étape cruciale dans les relations entre l’Algérie et la Russie. Elle témoigne de leur volonté commune de lutter contre la criminalité transnationale, de promouvoir la justice et la sécurité internationales, et de renforcer les liens entre les deux nations. Alors que le monde est confronté à des défis de plus en plus complexes en matière de sécurité, cette coopération bilatérale revêt une importance particulière pour la stabilité et la prospérité globales.

Article précédentConflit Israël-Palestine : L’Algérie Dénonce l’Aggression Barbare et Appelle à la Paix
Article suivantRéforme Majeure à la Bourse d’Alger : Vers une Modernisation et une Relance du Marché Financier