L’Algérie lance deux appels d’offres pour l’approvisionnement de 90 000 tonnes d’aliments pour bétail et de volaille

    0
    L'Algérie lance deux appels d'offres pour l'approvisionnement de 90 000 tonnes d'aliments pour bétail et de volaille

    Alger – L’Office national algérien de l’alimentation du bétail et de l’élevage de volaille vient de prendre une initiative cruciale pour garantir l’approvisionnement en aliments essentiels destinés au bétail et à la volaille du pays.

    D’après une récente publication de Reuters, deux appels d’offres internationaux ont été récemment lancés pour l’acquisition de 60 000 tonnes de maïs et 30 000 tonnes d’orge. Cette décision intervient dans un contexte où l’approvisionnement en nourriture pour le bétail revêt une importance croissante pour soutenir le secteur agricole en Algérie.

    L’appel d’offres exige la livraison du maïs en deux lots distincts, chacun devant contenir au moins 30 000 tonnes. Les dates de livraison prévues pour le maïs s’échelonnent entre le 15 et le 31 octobre de cette année. Quant aux 30 000 tonnes d’orge, elles devront être livrées en un seul lot, au plus tard le 30 novembre prochain.

    Notons que cet appel d’offres spécifie que le maïs doit provenir exclusivement d’Argentine ou du Brésil, alors que la source d’approvisionnement pour l’orge est laissée au choix du fournisseur. Cette mesure vise à garantir la qualité et la conformité des produits alimentaires importés pour le bétail.

    Par ailleurs, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural algérien a émis un communiqué samedi dernier, confirmant que les intrants alimentaires nécessaires à l’élevage de volaille étaient abondamment disponibles au sein de l’Office national de l’alimentation du bétail (ONAB). Ce communiqué rassure les acteurs de l’industrie de l’élevage quant à la disponibilité des intrants essentiels, tels que le maïs et le soja.

    Le ministère a également souligné sa volonté de fournir ces intrants alimentaires, maïs et soja, à toutes les coopératives et structures d’élevage par l’intermédiaire de l’Office national de l’alimentation du bétail. Cette mesure s’inscrit dans le cadre de l’application des dispositions du décret exécutif relatif aux modalités de l’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée pour toutes les ventes d’orge, de maïs et de produits destinés à l’alimentation du bétail et de la volaille.

    Ce décret autorise chaque opérateur public ou privé à vendre des intrants destinés à l’élevage de volaille en faveur des coopératives agricoles bénéficiant de l’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée, d’après le communiqué du ministère. Il s’agit d’une mesure stratégique visant à stimuler l’industrie de l’élevage en Algérie en réduisant les coûts liés aux intrants alimentaires.

    Cette initiative témoigne de l’engagement du gouvernement algérien à soutenir l’industrie agricole nationale et à garantir la sécurité alimentaire du pays. Elle vise également à lutter contre l’inflation des prix des aliments pour le bétail, qui a pesé sur les éleveurs ces dernières années.

    En conclusion, l’Algérie prend des mesures importantes pour garantir l’approvisionnement en aliments essentiels destinés au bétail et à la volaille en lançant des appels d’offres internationaux pour l’achat de maïs et d’orge. Le gouvernement algérien s’efforce ainsi de renforcer l’industrie de l’élevage et de soutenir la sécurité alimentaire du pays, tout en maintenant des mesures fiscales favorables pour les acteurs de ce secteur vital.

    Article précédentProjets d’investissement Algéro-Tunisiens pour Conquérir les Marchés Africains
    Article suivantDétournement présumé de fonds : L’ex-ambassadrice de Libye à Bruxelles en détention