L’Allocation Touristique en Algérie : Vers une Réévaluation Cruciale ?

0
L'Allocation Touristique en Algérie : Vers une Réévaluation Cruciale ?

Dans un monde où voyager est devenu une norme pour de nombreux citoyens, l’allocation touristique devient une question clé. En Algérie, le montant actuel de cette allocation, fixé à 15 000 DA (environ 95 euros), suscite des débats passionnés. Face à une hausse constante des coûts de l’hébergement, du transport et de la restauration à l’étranger, l’Algérie envisage-t-elle de revaloriser cette allocation ? Cette question a pris de l’ampleur ces derniers mois, et le président de l’Organisation nationale du tourisme, Hamour Mahou, laisse entrevoir des changements potentiels.

Les Besoins des Voyageurs en Évolution

Voyager est devenu une aspiration majeure pour de nombreuses personnes à travers le monde, y compris en Algérie. Cependant, l’allocation touristique actuelle de 15 000 DA est souvent jugée insuffisante pour couvrir les dépenses à l’étranger. En effet, les voyageurs algériens doivent faire face à une hausse des prix de l’hébergement, du transport et de la restauration, ce qui rend le maintien du montant actuel de l’allocation de plus en plus difficile.

Les Signaux d’un Changement

Le débat sur la réévaluation de l’allocation touristique algérienne a été ravivé par les déclarations du ministre des Finances, Laaziz Faid, lors d’une session au Conseil de la nation en mai 2023. Ce sujet a également été abordé par Hamour Mahou, président de l’Organisation nationale du tourisme, lors d’une récente interview.

Interrogé par le journal Horizons, Hamour Mahou a évoqué la possibilité d’une augmentation de l’allocation touristique dès le mois prochain. Il a également exprimé son souhait que le nouveau montant soit inclus dans la loi de finances 2024. Selon ses dires, des discussions en ce sens ont eu lieu avec le ministre des Finances et le gouverneur de la Banque d’Algérie.

Aligner l’Algérie sur les Standards Internationaux

L’objectif d’une éventuelle réévaluation de l’allocation touristique est de mettre l’Algérie en conformité avec les standards internationaux en la matière. Hamour Mahou a cité l’exemple de la Tunisie, où les citoyens bénéficient d’une allocation annuelle de 1 500€. Pour lui, l’allocation algérienne devrait être d’au moins 300€ à chaque sortie. Cette démarche viserait à offrir aux voyageurs algériens une plus grande marge financière pour couvrir leurs dépenses à l’étranger.

Les Mesures d’Accompagnement

L’augmentation de l’allocation touristique ne peut être mise en œuvre de manière isolée. Pour que cette réévaluation soit viable, des mesures d’accompagnement cruciales doivent être prises. Parmi celles-ci, l’éradication du marché parallèle de la devise étrangère est essentielle.

En éliminant le marché noir, les banques seraient en mesure d’absorber davantage de devises étrangères, ce qui faciliterait le suivi de l’argent par les services de sécurité. Cette mesure garantirait que l’allocation soit utilisée exclusivement pour des voyages légitimes. Les contrevenants, qui tenteraient d’utiliser cette allocation à d’autres fins, seraient alors soumis à la justice.

L’Espoir d’un Avenir Meilleur

L’Algérie se trouve à un moment crucial de sa réflexion sur l’allocation touristique. Les besoins des voyageurs évoluent rapidement, et il est impératif que les politiques gouvernementales s’adaptent à cette réalité. Une réévaluation de l’allocation touristique pourrait être une étape importante vers un avenir où les citoyens algériens pourront profiter pleinement de leurs voyages à l’étranger.

Toutefois, cette démarche doit s’accompagner de mesures rigoureuses pour garantir que l’allocation serve exclusivement à son objectif initial, à savoir faciliter les voyages légitimes. La suppression du marché parallèle de la devise étrangère est une étape cruciale dans cette direction.

Le débat se poursuit, et l’avenir de l’allocation touristique en Algérie reste incertain. Les voyageurs et les acteurs du secteur du tourisme restent dans l’attente, espérant un avenir où voyager à l’étranger sera plus accessible pour tous les Algériens.

Article précédentAminematue : Le Vlog Spectaculaire de l’Influenceur en Algérie
Article suivantSaïd Benrahma : Viré de l’Équipe d’Algérie, le Talent Algérien sans Club ?