Abdelkrim Touahrieh

L’ambassadeur d’Algérie à Rome, Abdelkrim Touahrieh , a évoqué les détails de la prochaine visite de travail du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en Italie, à l’invitation de son homologue Sergio Mattarella .

Dans une interview à l’agence de presse italienne, Touareya a révélé que les deux présidents prouveront les projets existants entre les deux pays, en plus de signer d’autres accords.

L’ambassadeur a ajouté que l’Algérie souhaite bénéficier de l’expérience des entreprises italiennes dans le domaine du tourisme dans le désert, notant que le gouvernement fournira tous les avantages aux investisseurs italiens pour parvenir à la sécurité alimentaire, notamment avec la poursuite de la guerre ukrainienne et ses répercussions sur le blé. .

Le diplomate algérien a indiqué que son pays avait proposé la création d’une société commune pour la construction de navires civils et commerciaux en Algérie, ce point sera abordé lors de la visite de Tebboune.

Dans le cadre de la coopération, l’échange d’expériences universitaires entre l’Algérie et l’Italie, notamment dans le domaine de la technologie, sera également évoqué.

Selon le porte-parole, l’Algérie peut bénéficier de l’expérience italienne dans le domaine du tourisme, notant les lieux « merveilleux » dont regorge l’Algérie s’ils sont exploités.

Abdelkarim Touahrieh a souligné que de nombreux autres secteurs sont inclus dans la visite, tels que la construction, les travaux publics, l’industrie et la production de médicaments, Internet, et les technologies de l’information et de la communication.

Touahariya a déclaré : « Il fera l’objet d’accords lors de la 4e session du sommet intergouvernemental qui se tiendra en Algérie, les 17 et 18 juillet, et en marge de la réunion, il y aura également une rencontre avec des entreprises du deux pays, un forum d’affaires le 18 du même mois. »

Concernant les récents accords conclus entre l’Italie et l’Algérie dans le secteur gazier, M. Touareya a souligné que la relation entre l’Algérie et l’Italie est « très forte, exemplaire et ambitieuse », non seulement dans le secteur de l’énergie, mais que l’Algérie a une « sincère volonté » d’intensifier de nouvelles explorations dans ce domaine pour répondre aux besoins du marché. Marchés intérieurs d’abord, marchés étrangers ensuite. Pourquoi ne pas commercialiser des produits énergétiques ?

En réponse à une question concernant les opportunités de Rome dans le domaine de l’énergie propre, notamment après que l’Algérie a annoncé le lancement du projet « Solar 1000 » pour produire 1000 mégawatts d’énergie photovoltaïque, et le projet d’hydrogène vert, l’ambassadeur a souligné que l’Italie est un pays en matière de coopération énergétique avec l’Algérie, soulignant que la relation entre l’Algérie et l’Italie permettra à cette dernière de bénéficier de ces importants projets.

Article précédentMDN: L’armée présente un spectacle aérien avec des avions modernes
Article suivantUne équipe des ministères de l’Énergie et des Transports et un partenariat chinois pour mettre en œuvre le projet de mine de Ghar Jbeilat