Lavrov

Aujourd’hui, samedi, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a souligné l’importance des relations de Moscou avec l’Algérie, l’Inde, la Chine et les Pays du Golfe.

Dans son discours, Lavrov a déclaré que « les tentatives de l’Occident pour isoler la Russie sont vouées à l’échec compte tenu de sa relation spéciale avec les pays ; L’Algérie est en Afrique, l’Inde et la Chine sont en Asie, et les États du Golfe aussi.

Alors que l’invasion russe de l’Ukraine entrait dans son 80e jour, le ministre russe des Affaires étrangères a indiqué que l’Occident avait déclaré une « guerre hybride totale » contre la Russie, ajoutant : « Il sera difficile de prédire son ampleur ».

Lavrov a déclaré que « la Russie a reçu un déluge de sanctions imposées par l’Occident, essayant de présenter Moscou comme la cible de l’agression, et non comme son auteur ».

Il a ajouté dans son discours : « L’Occident tout entier nous a déclaré une guerre hybride totale, dont l’ampleur est difficile à prévoir, mais il est clair que les répercussions seront ressenties par tous sans exception. »

Il a poursuivi : « Nous avons fait tout notre possible pour éviter un affrontement direct, mais maintenant le défi a été annoncé et nous l’acceptons, bien sûr. Les sanctions ne nous sont pas étrangères, elles ont toujours existé sous une forme ou une autre.

Le ministre russe des Affaires étrangères s’est rendu en Algérie lundi dernier, où il a été reçu par le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra.

Lors de cette visite , M. Lavrov a annoncé l’intention de « la Russie et l’Algérie de signer un accord qui reflète la nouvelle qualité des relations bilatérales entre les deux pays ».

Lavrov a déclaré : « Il y a 3 milliards de dollars dans le volume des échanges avec l’Algérie, et nous avons des perspectives plus larges que cela, en particulier avec un grand intérêt des entreprises russes à cet égard ».

Le porte-parole a indiqué avoir discuté avec son homologue algérien des dossiers internationaux et des questions liées à la coordination dans les enceintes internationales, le cadre de « l’OPEP Plus » et les pays exportateurs de gaz.

Le président russe Vladimir Poutine avait évoqué, lors d’un entretien téléphonique avec le président Abdelmadjid Tebboune, la situation en Ukraine, outre les questions régionales et la coordination bilatérale sur le marché pétrolier dans le cadre de la formule « OPEP+ ».

Article précédentAlgerie: Nomination du général Djamel Kahal au poste de Directeur Général de la DGDSE… Qui est-il ?
Article suivantAlgérie Turquie: Le président Tebboune entame une visite en Turquie demain dimanche