Le général Said Chanegriha participe à un symposium sur la sécurité internationale à Moscou

0
général Said Chanegriha
Advertisement

Algerie: Le général d’armée Said Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, a participé, mardi, par la technique des conférences à distance, au dixième symposium sur la sécurité internationale, tenu à Moscou en Fédération de Russie.

Une déclaration du ministère de la Défense nationale a déclaré que la première équipe au début avait exprimé sa gratitude à la partie russe, en disant : « Tout d’abord, je voudrais vous remercier pour l’aimable invitation que vous m’avez gentiment adressée, à participer aux travaux du Dixième Symposium international sur la sécurité qui s’est tenu à Moscou et qui, je l’espère, sera fructueux et utile à tous les participants.

Dans le même contexte, a-t-il expliqué, « Ce symposium traduit la bonne volonté de la Fédération de Russie de renforcer nos relations, et constitue une occasion d’échanger des points de vue et des appréciations sur les questions liées à la sécurité internationale ».

Dans son intervention, la première équipe a abordé les spécificités des défis sécuritaires auxquels est confronté le continent africain, expliquant : « En effet, l’Afrique, qui est riche de ses capacités matérielles, de sa croissance démographique croissante, et de ses atouts considérables, tels que la diversité environnementale, souterraines, énergétiques et hydriques, se trouve confrontée à une situation complexe d’instabilité politique. Cette situation fragile a déstabilisé un ensemble de pays, fragilisé leurs économies et leur sécurité, et fait de l’Afrique un refuge pour l’activité d’acteurs criminels qui propagent le terrorisme. menace et diverses formes de criminalité transnationale organisée.

Il a également ajouté : « Je vous assure que l’expérience acquise, au fil des années, au cours de notre lutte contre le terrorisme nous a montré qu’aucun pays n’est à l’abri de la menace terroriste et de ses complexités, et que la lutte contre ce phénomène ne pourra jamais être la tâche d’un seul pays, et par conséquent, il est temps que la communauté internationale prenne conscience de l’importance de maintenir la sécurité internationale, de se concentrer sur la sécurité humaine et de s’occuper des causes profondes des crises dans le monde en général et en Afrique en particulier, ainsi que de renforcer les capacités militaires et l’efficacité requise dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée.

Article précédentJustice: L’ancien directeur de la Direction de la modernisation à nouveau devant la chambre criminelle !
Article suivantCAN 2023 U23: L’équipe olympique algérienne font connaissance avec leurs rivaux ce jeudi