Le Mali accuse la France de fournir des armes et des informations à des groupes terroristes

0
Le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop
Advertisement

France Mali: Le différend financier français issu de l’abandon par le Mali de la coopération avec Paris et de son remplacement par une coopération militaire élargie avec la Russie a pris un autre cours, comme l’accuse le gouvernement malien, dans une lettre adressée à la Sécurité de l’ONU Conseil, France de fournir aux groupes terroristes armés des munitions, du matériel et des informations.

Le ministère malien des Affaires étrangères, au lendemain du retrait des derniers soldats français du territoire malien, a appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à tenir une session d’urgence consacrée à l’examen de la situation sécuritaire en République du Mali .

La lettre du ministère des Finances parlait de plusieurs atteintes à l’environnement financier commises par les avions de combat français sans licence.

Le gouvernement d’Asimi Agueta avait auparavant porté des accusations similaires au gouvernement français entre janvier et avril 2022, mais Paris a démenti.

Dans la lettre envoyée au Conseil de sécurité de l’ONU hier 16 août, le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a affirmé que son gouvernement a « toutes les preuves de l’implication de la France dans l’aide aux terroristes au détriment de la sécurité et de la stabilité du Mali, et qu’il est prêt à présenter des preuves ». devant le Conseil de sécurité, si nécessaire. » que ».

Diop a expliqué : « Son gouvernement a également des preuves que la France a collecté des informations de renseignement à présenter aux groupes terroristes, et a également donné à ces groupes du matériel militaire et des munitions.

Le gouvernement de Bamako a souligné qu’il était prêt à présenter à tout moment les preuves de ses accusations contre la France devant le Conseil de sécurité.

Après la récente attaque, qui a coûté la vie à des dizaines de soldats maliens, la junte militaire au pouvoir au Mali a confirmé que « les hommes armés impliqués dans l’attaque l’ont menée avec le soutien de parties étrangères ».

Les forces françaises, sous la forte impulsion du peuple malien, ont achevé en début de semaine leurs opérations de retrait des terres maliennes et s’apprêtent à redéployer leurs forces en retrait du Mali en République du Niger, malgré la montée des cris au sein de la société civile. société nigérienne s’opposant à toute présence militaire française sur le territoire nigérien.

Article précédentL’Algérie exige le développement des relations avec son entourage sur la position du Sahara Occidental … et l’anticipation du communiqué final de la visite de Macron
Article suivantIsraël et la Turquie décident de rétablir une représentation diplomatique complète