Le ministre espagnol du Commerce répond à l’interdiction de l’Algérie des opérations d’exportation et d’importation avec l’Espagne

0
Rias Maroto
Advertisement

Le ministre espagnol du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Rias Maroto, a réagi à la décision de l’Algérie d’interdire les exportations et les importations avec l’Espagne.

Le ministre espagnol a souligné la nécessité parvenir à un accord au plus vite, pour revenir à la normale des relations institutionnelles avec l’Algérie.

La même porte-parole a souligné que les voies diplomatiques sont actuellement ouvertes pour résoudre la crise avec l’Algérie et ses répercussions.

Rias Maroto a souligné que le gouvernement espagnol est en contact avec des entreprises qui ont des relations directes avec l’Algérie.

Il est à noter que la semaine dernière, l’Association professionnelle des banques et des institutions financières, a émis une instruction à tous les directeurs de banque, afin d’empêcher les opérations d’exportation vers et depuis l’Espagne.

La directive insiste sur la prévention de toute procédure de domiciliation bancaire pour importer depuis l’Espagne ou exporter vers ce pays.

L’Algérie a également pris la décision de geler le traité d’amitié et de bon voisinage signé avec l’Espagne.

les nouvelles décisions de l’Algérie ont confondu Madrid, d’autant plus que la classe politique espagnole tenait le chef du gouvernement du pays pour responsable des tensions avec l’Algérie.

Article précédentLes grandes craintes espagnoles de l’Algérie
Article suivantSources espagnoles : Sanchez a mis 3 000 milliards de dollars en jeu à cause de sa destruction de la relation avec l’Algérie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici