Le Premier ministre français est en visite importante en Algérie… « La jeunesse et le gaz » sont les dossiers de discussion les plus importants.

0
Élisabeth Borne
Advertisement

Algérie France: Le président français Emmanuel Macron a débarqué en Algérie pour une visite qualifiée de très importante, compte tenu du contexte temporel dans lequel elle s’est déroulée, et certains l’ont considérée comme le signe de l’établissement d’une trêve entre l’Algérie et la France après la tension qui a éclaté entre les deux pays contre sur fond de déclarations insultantes du président français Macron.

Il semble que la série de visites importantes entre l’Algérie et Paris ne soit pas encore terminée, le gouvernement français ayant révélé qu’une prochaine visite de haut niveau conduira la Première ministre française Élisabeth Borne en Algérie.

Mme Élisabeth Borne devrait se rendre en Algérie les 9 et 10 octobre 2022, où elle s’entretiendra avec son homologue Ayman Ben Abderrahmane pour incarner les partenariats entre les deux pays lors de la visite de Macron en Algérie.

Selon ce qui a été rapporté par France Info, des membres du gouvernement algérien rencontreront des membres du gouvernement français, afin de renforcer l’amitié entre les deux pays et d’approfondir la coopération bilatérale dans des domaines d’intérêt commun.

La même source, selon le porte-parole du gouvernement Olivier Veran, a laissé entendre que de nouvelles décisions seraient rendues concernant une éventuelle augmentation des expéditions de gaz, et les deux parties devraient discuter de la question de la « jeunesse des deux pays » en plus des questions économiques et la question de la transformation environnementale.

Revenant sur la visite effectuée par le président français en Algérie, le président Abdelmadjid Tebboune a souligné qu’elle était excellente, nécessaire et bénéfique pour les relations entre les deux pays, les qualifiant de fructueuses.

Il est à noter que la visite attendue du Premier ministre français en Algérie intervient au milieu d’une crise gazière étouffante qui menace le vieux continent.

Article précédentSanchez choque le Maroc. L’Espagne a-t-elle changé sa position sur le Sahara Occidental ?
Article suivantArgent de l’informel : le gouvernement compte sur la finance islamique pour le bancariser