Affaire Anis Rahmani : peine de prison confirmée en appel par la Cour d’Alger

0
Advertisement

Condamné en première instance à une peine de prison très lourde, dans le cadre d’une affaire ou il était poursuivi pour « mauvais usage des fonds de la Sarl El-Athir Presse, infraction à la règlementation des changes, trafic d’influence pour l’obtention d’indus avantages et fausse déclaration », le patron du groupe Ennahar, Anis Rahmani, a vu sa peine confirmée par la Cour d’Alger.

La Cour d’Alger a confirmé la peine de dix ans de prison prononcée contre le directeur général du groupe Ennahar, Mohamed Mokadem, plus connu sou le nom de Anis Rahmani.

La même Cour a également confirmé la saisie des biens mobiliers et immobiliers prononcée en première instance.

Rappelons que le pôle criminel économique et financier du tribunal de Sidi M’hamed  avait condamné, en juin dernier, Anis Rahmani, à une peine de dix ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de dinars.

L’homme d’affaires Mahieddine Tahkout, également poursuivi dans le cadre de la même affaire, a, lui aussi, été condamné à la même peine.

Article précédentArgent de l’informel : le gouvernement compte sur la finance islamique pour le bancariser
Article suivantAgriculture : « La production agricole représente 14,7 % du PIB » (ministre)