L’ordre d’évacuation israélien : Une zone de la bande de Gaza sous tension

0
L'ordre d'évacuation israélien : Une zone de la bande de Gaza sous tension

En cette journée troublée, l’armée d’occupation israélienne a émis un ordre d’évacuation massif pour une zone couvrant près de la moitié de la superficie de la bande de Gaza. Une annonce qui suscite de vives inquiétudes et soulève des questions quant à ses implications humanitaires.

Un ordre d’évacuation massif

Dans une déclaration diffusée par le porte-parole de l’armée israélienne, la population de la ville de Gaza a été appelée à quitter ses maisons et à se diriger vers le sud. La déclaration précisait que les habitants ne seraient pas autorisés à revenir dans la ville de Gaza tant qu’une nouvelle annonce n’aurait pas été faite. En outre, les résidents de Gaza ont été avertis de ne pas s’approcher de la zone de la barrière frontalière avec Israël.

L’ONU a confirmé que les autorités israéliennes avaient informé l’organisation de la nécessité du déplacement de 1,1 million de Palestiniens de Gaza vers le sud de la bande dans les prochaines 24 heures. Cette annonce, équivalant à près de la moitié des 2,3 millions d’habitants de Gaza, a suscité de vives préoccupations quant à ses implications humanitaires.

L’appel de l’ONU

Stéphane Dujarric, porte-parole des Nations Unies, a déclaré que l’organisation demandait instamment l’annulation de tout ordre d’évacuation des habitants du nord de la bande de Gaza pour éviter une catastrophe humanitaire. Il a souligné qu’une telle mesure aurait des conséquences humanitaires dévastatrices et qu’elle affecterait également tout le personnel des Nations Unies ainsi que ceux résidant dans les installations de l’organisation, y compris les écoles, les centres de santé et les cliniques.

L’Agence de secours et de travaux publics des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), basée à Gaza, a déplacé son quartier général et son personnel international vers le sud en réponse à l’ordre d’évacuation.

Réactions et controverses

L’ambassadeur d’Israël aux Nations Unies, Gilad Erdan, a confirmé la diffusion de l’avertissement et a critiqué la réponse de l’ONU à l’alerte précoce d’Israël. Cette situation tendue souligne l’urgence d’une résolution pacifique du conflit israélo-palestinien.

La décision de l’armée israélienne d’ordonner une évacuation massive dans une partie de Gaza suscite des interrogations et des préoccupations au niveau international. Alors que les tensions restent vives, la situation continue d’évoluer, et l’avenir de la bande de Gaza demeure incertain.

Article précédentJérusalem : Forteresse militaire en prévision de la Journée de Mobilisation
Article suivantLa tragédie cachée : 13 prisonniers, dont des étrangers, tués lors des récents bombardements en Palestine