hafid derradji

Algerie Foot: Le journaliste algérien sur les chaînes Bein Sports, Hafid Derradji, a révélé que l’injustice arbitrale subie par l’équipe nationale algérienne reste de simples erreurs d’estimation qui ne peuvent être contestées selon les lois de la FIFA , et les informations et nouvelles qui circulent depuis un certain temps sont correctes .

Hafid Derradji a expliqué que ce que la Fédération algérienne de football a présenté dans le dossier transmis à la FIFA ne sont que des données qui ne comportent pas de preuves matérielles impliquant l’arbitre gambien Bakari Gassama.

il lui a ajouté dans un message sur son compte Facebook : « Les soupçons ne sont pas des preuves de corruption aux yeux de la loi, et la commission d’arbitrage de la FIFA ne peut prendre aucune décision concernant les erreurs d’arbitrage (discrétionnaires) tant que nous n’attendons pas qu’elles rendent justice ». à nous. »

Dans le même contexte, Derradji a expliqué que quiconque parle de recourir au Tribunal arbitral du sport (TAS) doit savoir qu’il n’interfère pas dans ce qui pourrait être considéré comme une violation des lois du jeu, et qu’il est donc inutile de ce.

il concluait : « Il faut tourner la page sans la déchirer, car elle contient une leçon.

La Fédération algérienne de football joue ses dernières cartes, pour rejouer le match opposant la sélection nationale algérienne à son homologue camerounaise, après la dernière correspondance avec la Fédération internationale de football concernant la réclamation déposée par la « FAF » auprès de la commission d’arbitrage de la plus haute instance de football. corps dans le monde.

Des sources médiatiques ont révélé que le président Sharafeddine Amara n’a pas perdu espoir dans la rediffusion du match du Cameroun, car après la réponse négative de la FIFA aux réserves émises par l’Algérie dans sa protestation auprès de la commission d’arbitrage de la FIFA, il a décidé de recourir au TAS International Court à Lausanne , Suisse.

La Fédération algérienne de football joue ses dernières cartes, pour rejouer le match opposant la sélection nationale algérienne à son homologue camerounaise, après la dernière correspondance avec la Fédération internationale de football concernant la réclamation déposée par la « FAF » auprès de la commission d’arbitrage de la plus haute instance de football. corps dans le monde.

Des sources médiatiques ont révélé que le président Sharafeddine Amara n’a pas perdu espoir dans la rediffusion du match du Cameroun, car après la réponse négative de la FIFA aux réserves émises par l’Algérie dans sa protestation auprès de la commission d’arbitrage de la FIFA, il a décidé de recourir au TAS International Court à Lausanne , Suisse.

Article précédentLe réseau « Bein Sport » étourdit les Algériens qui espèrent rejouer le match Algérie-Cameroun
Article suivantOfficiellement.. La FIFA clôt le dossier de l’Algérie