Ministre de la Santé : Voici ce que nous ferons si la variole du singe apparaît en Algérie

0
Ministre de la Santé
Advertisement

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a parlé de la variole du singe, qui s’est propagé dans plusieurs pays du monde.

Abderrahmane Benbouzid a rassuré que l’épidémie n’est pas apparue en Algérie, soulignant qu’aucun cas d’infection n’a été enregistré à l’heure actuelle.

Concernant le plan algérien de lutte contre l’épidémie, s’il apparaît, le ministre de la Santé a expliqué, dans des communiqués de presse, que la maladie, malgré son ancienneté, les scientifiques n’ont pas trouvé de traitement efficace pour la combattre, à l’exception du vaccin que l’humanité a cessé de prendre , indiquant la possibilité d’un retour à la vaccination, d’autant plus que le vaccin antivariolique a prouvé son efficacité contre le monkeypox.

Pour sa part, le professeur de maladies infectieuses, Elias Akhamouk , a souligné que l’Algérie n’est pas à l’abri de la propagation du monkeypox parmi les citoyens, d’autant plus que des dizaines de cas ont été enregistrés à travers le monde.

Dès son arrivée en tant qu’invité à la radio nationale, Akhamouk a insisté sur la nécessité de former des cellules de surveillance dans différents Etats.

Et le chercheur en virologie, le Dr Muhammad Melhak, a révélé que les personnes qui ont une faible immunité et celles qui souffrent de maladies chroniques, ainsi que le personnel médical, sont les groupes les plus vulnérables à l’infection par cette maladie.

Article précédentTunisie: Empêché de voyager…Rached Ghannouchi répond et a accuse Kaïs Saïed
Article suivantIl a révélé un détail important.. Lavrov parle de la participation de la Syrie au sommet arabe qui sera accueilli par l’Algérie