Première réponse de l’Algérie au transfert de gaz de l’Espagne au Maroc

0
espagne algerie
Advertisement

Dans sa première réponse au transfert de gaz de l’ Espagne vers le Maroc, l’Algérie a déclaré que le gaz transféré n’était pas algérien.

Dans une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan des réalisations pour l’année 2021 et durant les cinq premiers mois de l’année 2022, le directeur général de Sonatrach, Taoufik Hakkar, a confirmé que jusqu’à aujourd’hui, la destination du gaz algérien exporté vers l’Espagne a pas été détourné vers une autre destination.

le journal espagnol, « El Pais », avait affirmé que l’Espagne avait commencé à approvisionner le Maroc, mardi dernier, en gaz de « source inconnue ».

Le journal espagnol a ajouté que les autorités ont répété que le gaz fourni au Maroc n’était « pas algérien ».

Selon la même source, l’Espagne convertit le gaz en gaz liquéfié dans une usine avant de l’exporter vers le Royaume, via le gazoduc maghrébin.

El Pais a indiqué que l’approvisionnement en gaz du Maroc via l’Espagne s’inscrit dans le cadre de la normalisation des relations entre Madrid et Rabat annoncée en mars dernier.

Selon l’auteur de l’article, le directeur technique du système gazier représenté par la société « Enagas » est en train de vérifier l’origine du méthanier avec le gaz acheté par le Maroc, pour s’assurer que le gaz algérien n’atteint pas le Royaume.

Dans un contexte connexe, des sources médiatiques ont révélé que l’Algérie, représentée par Sonatrach, avait signé tous les nouveaux contrats gaziers avec l’Espagne.

Selon des sources, les nouveaux prix qui ont été convenus après révision et augmentation des prix sont adaptés au marché et aux conditions fixées par l’Algérie.

Les mêmes sources ont indiqué que les négociations se sont terminées par l’acquiescement de la partie espagnole à toutes les conditions imposées par l’Algérie concernant le dossier gazier.

Reuters avait précédemment indiqué que Sonatrach envisageait d’augmenter les prix du gaz algérien à ses clients en Europe, pour profiter des prix mondiaux du gaz qui ont atteint des niveaux record à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine.

La société pétrolière et gazière algérienne négocie avec ses clients européens pour revoir les contrats, dans le but de profiter des augmentations importantes des prix du gaz avec les contrats à long terme de l’Algérie avec des acheteurs européens.

Article précédentJustice : durcissement des peines de Tliba et d’Iskander Ould Abbès
Article suivantVidéo: Fouzi Lekjaa attaque l’équipe nationale algérienne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici