Rached Ghannouchi apprécie la position de l’Algérie sur la crise tunisienne

0
Rached Ghannouchi
Advertisement

Le chef du mouvement Ennahda, Rached Ghannouchi, a apprécié la position de l’Algérie sur la crise tunisienne , dans le contexte de la récente déclaration du président Abdelmadjid Tebboune , qui a affirmé la position de l’Algérie avec la Tunisie jusqu’à ce qu’elle retrouve le chemin de la démocratie.

Dans une déclaration au site « Arabi 21 », Ghannouchi a qualifié de positive la position officielle algérienne sur ce qui se passe en Tunisie.

Ghannouchi a souligné que l’Algérie s’est tenue aux côtés de la révolution tunisienne et a fortement soutenu la Tunisie sur le plan économique, lors de la crise tunisienne, notamment en 2015 et 2016 lorsque la Tunisie a été frappée par des coups douloureux du terrorisme qui ont ébranlé le pilier de son économie, qui est le tourisme.

Il a poursuivi : « L’Algérie, le gouvernement et le peuple, ont pris position avec la Tunisie, et des millions de nos frères algériens sont venus en Tunisie et ont sauvé la saison touristique, lorsque les touristes européens ont fui, et l’Algérie a également soutenu des subventions et des prêts pour soutenir le budget tunisien. . Notre grande gratitude aux frères algériens, au président, au gouvernement et au peuple.

Lors de sa récente visite en Italie, Abdelmadjid Tebboune a souligné que l’Algérie et Rome sont prêtes à aider la Tunisie à la sortir de la galère dans laquelle elle est entrée et à l’aider à revenir à la démocratie.

A cet égard, le président italien Sergio Mattari a indiqué que l’Algérie et Rome ont la même position vis-à-vis de la Tunisie, sans aucune ambition ni intérêt, soulignant que l’intérêt des deux pays réside dans le soutien au peuple tunisien.

La déclaration du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, concernant la disponibilité de la Tunisie et de l’Algérie à l’accompagner pour retrouver le chemin de la démocratie, a beaucoup retenu l’attention de ceux qui ont suivi les affaires diplomatiques et politiques.

A cet égard, les ministres des Affaires étrangères de l’Algérie et de la Tunisie ont évoqué la nature des relations entre les deux pays, afin d’éviter les interprétations et rumeurs accompagnant les propos du président Tebboune.

Ramtane Lamamra et Othman Al-Jarandi ont réaffirmé la force des relations bilatérales entre les deux pays.

Il a assuré à Lamamra que les présidents Tebboune et Saied ont une volonté commune de faire progresser les relations aux meilleurs niveaux dans tous les domaines.

Le chef de la diplomatie algérienne a déclaré: « L’Algérie restera toujours un lien pour la Tunisie, tout comme la Tunisie a été et est toujours un lien pour l’Algérie, basé sur leur passé, leur présent, leur avenir et un destin commun ».

Pour sa part, le ministre tunisien des Affaires étrangères a exprimé son entière satisfaction quant à la convergence des visions entre les deux pays sur les questions soulevées au niveau régional et international.

Article précédentCoopération militaire dans l’armée de l’air entre la Mauritanie et l’Algérie
Article suivantLa chaîne israélienne i24 ouvre un bureau au Maroc