Retrait des Forces Françaises du Niger : Évacuation Commencera cette Semaine

0
Retrait des Forces Françaises du Niger : Évacuation Commencera cette Semaine

Paris, France – Le ministère des Armées françaises a annoncé dans un communiqué que l’évacuation de ses forces militaires du Niger débutera au cours de la semaine en cours. Cette décision fait suite à un décret émis par le président français Emmanuel Macron le 24 septembre dernier, ordonnant le rapatriement des soldats français déployés au Niger depuis une décennie, à la suite de la fin de la coopération en matière de sécurité entre les deux pays.

Le début de l’évacuation

Dans un communiqué officiel, le ministère français a confirmé : « L’évacuation des forces françaises du Niger commencera cette semaine. » L’opération devrait permettre le retour de tous les soldats en France avant la fin de l’année en cours. Le ministère français a également appelé les autorités nigériennes à faciliter le processus d’évacuation de manière « sûre et fluide ».

Réponse du gouvernement nigérien

Le gouvernement nigérien a réagi à cette annonce en soulignant que le retrait se ferait conformément à ses « intérêts » et à ses « conditions ». Le Conseil national pour la protection de la nation, l’organe au pouvoir au Niger, a publié une déclaration après l’annonce française, précisant que les 400 soldats français stationnés à Walam seront les premiers à préparer leur départ. La base aérienne de Niamey, où la majorité des soldats français est basée, sera également démantelée d’ici la fin de l’année.

Le Conseil a appelé les Nigériens à « faire preuve de prudence » pendant cette période de transition et a assuré qu’il veillerait à ce que le retrait se déroule de manière adéquate et en toute sécurité.

Les antécédents du retrait

Le Premier ministre de la transition au Niger, Ali Mohamed Amin Zein, avait déjà révélé que des discussions étaient en cours entre son gouvernement et la France concernant le retrait des forces militaires françaises du pays. Zein avait déclaré que la présence des forces françaises au Niger était désormais considérée comme « illégale » après l’annulation de tous les accords par les dirigeants du coup d’État militaire contre le président Mohamed Bazoum.

Le retrait des forces françaises du Niger marque la fin d’une décennie de coopération en matière de sécurité entre les deux pays. Cette décision soulève des questions sur l’avenir de la stabilité et de la sécurité au Niger et dans la région. Les autorités françaises et nigériennes travailleront ensemble pour garantir un retrait en douceur et sans heurts, tout en maintenant leurs intérêts respectifs.

Article précédentUber France Condamné à Verser 850 000 Euros aux Taxis : Lourde Sanction pour Concurrence Déloyale
Article suivantL’Algérie Étend son Influence Économique en Afrique : Ouverture d’une Nouvelle Banque en Côte d’Ivoire en 2023