Révélations Choc : Le Maroc Impliqué dans des Attaques Numériques contre l’Algérie et la Palestine, Soutenant Israël

0
Révélations Choc : Le Maroc Impliqué dans des Attaques Numériques contre l'Algérie et la Palestine, Soutenant Israël

Dans le cadre d’une série d’enquêtes numériques menées par la plateforme « Eekad » visant à révéler la vérité sur les comités marocains manipulant l’opinion publique arabe, la dernière enquête publiée a révélé l’implication du Maroc dans le soutien à des attaques électroniques acharnées à travers les médias sociaux contre les Algériens, la résistance palestinienne, et la propagation de la discorde entre les peuples arabes, tout cela au profit de l’occupation israélienne.

Des Comptes Marocains Suspects

L’enquête, publiée jeudi dernier, a révélé que, parallèlement à l’opération « Déluge d’Al-Aqsa », certaines comptes marocains ont fait une apparition suspecte et inhabituelle sur les plates-formes telles que Twitter (auparavant) et Facebook, attaquant vigoureusement les brigades Al-Qassam et la résistance, tout en critiquant l’opération militaire et les bombardements de l’occupation israélienne.

L’enquête, intitulée « Les comités marocains soutiennent Israël et attaquent la résistance », fournit des informations, des statistiques et des données documentées démontrant comment ces comités électroniques marocains cherchent à manipuler l’opinion publique arabe.

Implication du Maroc

L’une des principales révélations de cette enquête est l’implication du Maroc dans le recrutement et le soutien de comités marocains qui calomnient la résistance palestinienne en faveur de l’occupation israélienne. La plupart de ces comptes répètent les mêmes slogans avec précision et utilisent les mêmes émojis dans le même ordre. Le contenu de leurs tweets a été modifié, passant à un style marocain.

Ces comptes ne fonctionnent pas de manière individuelle, mais de manière méthodique et claire, créant une opinion publique factice sur le soutien des Marocains à Israël.

Création des Comptes

La plupart de ces comptes ont été créés ou ont augmenté leur interaction peu de temps avant décembre 2020, en parallèle avec les accords de normalisation israélo-arabes, c’est-à-dire avant la normalisation du Maroc avec Israël, ce qui signifie qu’ils ont été créés initialement pour préparer le terrain à la normalisation et créer un soutien populaire à cette démarche.

Le nombre de ces comptes a considérablement augmenté depuis août 2022, une augmentation illogique qui coïncide avec la mise en évidence des comités israéliens-égyptiens et israéliens-saoudiens, révélés précédemment par les enquêtes d’Eekad.

Changement d’Identités

L’enquête d’Eekad a révélé que ces comptes créent délibérément plusieurs identités fictives bien élaborées avec des histoires, des spécialités, des recherches, et des images factices, et les présentent aux utilisateurs de médias sociaux comme des personnes réelles, leur donnant ainsi une plus grande crédibilité. Ensuite, ils inondent ces identités d’interactions fictives massives.

Selon Eekad, ce qui est remarquable à propos de ces comptes sur Facebook, c’est qu’ils ont eu des identités différentes dans le passé, puis ils ont été changés en identités marocaines.

Comités Marocains Attaquent les Algériens

L’analyse d’Eekad de la plateforme YouTube a montré des résultats similaires : ce sont des comités électroniques qui ont changé leurs identités en identités marocaines et sont promus comme des comptes marocains.

Par exemple, un compte nommé « Ahmed Al-Hamadi » a changé son identité en une identité marocaine en un mois seulement, affirmant initialement qu’il était marocain et attaquant les Algériens dans plusieurs publications, avant de changer d’identité pour devenir algérien et critiquer le Maroc et sa normalisation.

L’enquête a révélé que l’affaire « Al-Hamadi » n’était pas isolée, mais s’est répétée tout au long de l’enquête, avec deux autres comptes similaires en termes de noms et de profils, l’un étant marocain et attaquant les Algériens, et l’autre étant algérien et critiquant le Maroc. L’analyse de leur activité a montré qu’ils étaient gérés par la même personne ou entité.

L’enquête d’Eekad a conclu que les comités marocains attaquant la résistance palestinienne aujourd’hui avaient précédemment attaqué les Algériens il y a quelques années, favorisant la normalisation et le rapprochement israélo-marocain, et attisant la haine et le racisme depuis des années.

Article précédentLa Solidarité de Mahrez avec la Palestine Éclipse l’Égypte de Salah : Un Match dans et hors du Terrain
Article suivantDéluge d’Al-Aqsa secoue le shekel israélien et la bourse dans une chute continue !