Révélations Historiques : Zouaï Contredit les Accusations du Maroc contre l’Algérie Concernant le Front Polisario

0
Révélations Historiques : Zouaï Contredit les Accusations du Maroc contre l'Algérie Concernant le Front Polisario

Dans une nouvelle tournure inattendue de la controverse qui entoure le Sahara occidental, l’ancien diplomate libyen Mohammed Abou el-Kassem Zouaï a apporté des révélations éclairantes sur les origines du Front Polisario, contrecarrant ainsi les accusations du Maroc impliquant l’Algérie dans la formation de ce mouvement. Ces déclarations historiques remettent en question le récit traditionnel et ouvrent une nouvelle perspective sur ce conflit longue date.

Les Coulisses du Front Polisario :

Dans une interview exclusive, Mohammed Abou el-Kassem Zouaï, ancien ambassadeur libyen au Maroc, a mis en lumière les détails méconnus de la fondation du Front Polisario. Il a affirmé que le défunt président libyen Mouammar Kadhafi était l’initiateur principal de cette organisation.

Zouaï a ajouté une note intrigante en révélant que même les Algériens, au début, n’étaient pas favorables à cette initiative. Toutefois, Kadhafi a choisi de la soutenir, non seulement pour défendre la cause sahraouie, mais aussi pour contrecarrer le soutien du Maroc à l’opposition libyenne.

Parmi les révélations les plus marquantes, Zouaï a partagé un échange significatif entre le défunt président algérien Houari Boumediene et Mouammar Kadhafi. Boumediene aurait déclaré à Kadhafi : « Tu as donné naissance à l’enfant, laisse-le avec nous. » Cette déclaration dévoile l’attitude initiale de l’Algérie envers le Front Polisario.

La Réfutation des Allégations Marocaines :

Ces révélations ont pour objectif de réfuter les allégations persistantes du Maroc concernant le rôle de l’Algérie dans la création du Front Polisario et son implication présumée dans le conflit autour du Sahara occidental.

Après la fondation du Front Polisario, l’Algérie est devenue un fervent partisan de ce mouvement, plaidant pour le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui. L’article examinera l’engagement continu de l’Algérie en faveur de la tenue d’un référendum équitable qui permettrait aux Sahraouis de décider de leur avenir, que ce soit sous forme d’un État indépendant ou en rejoignant le Maroc.

Le Soutien de l’Algérie aux Efforts de l’ONU :

Lors de la récente Assemblée générale des Nations Unies, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé le soutien de l’Algérie aux efforts du Secrétaire général de l’ONU et de son envoyé personnel visant à permettre au peuple sahraoui de déterminer son destin conformément aux résolutions du Conseil de sécurité. L’article abordera ces développements récents.

Ces révélations historiques remettent en question la narration traditionnelle du conflit du Sahara occidental et soulèvent des questions cruciales sur les origines du Front Polisario. Elles soulignent également l’engagement continu de l’Algérie en faveur de la résolution pacifique de ce conflit complexe, tout en réfutant les accusations du Maroc. Le Sahara occidental reste un sujet brûlant et cette nouvelle perspective pourrait avoir un impact significatif sur les négociations futures pour sa résolution.

Article précédentL’Algérie fer de lance de la résistance à Israël, le Maroc dans l’isolement
Article suivantLe Polisario Attend Confiant la Décision de la Cour de Justice Européenne sur les Accords UE-Maroc