Riyadh Season et la Controverse en Plein Massacre en Palestine : l’Attitude Critiquée de l’Arabie saoudite

0
Riyadh Season et la Controverse en Plein Massacre en Palestine : l'Attitude Critiquée de l'Arabie saoudite

L’Arabie saoudite est sous les projecteurs de la controverse internationale alors qu’elle maintient son festival annuel de Riyadh Season malgré l’escalade de la violence en Palestine, notamment à Gaza, où les civils sont pris pour cible par les bombardements israéliens depuis plusieurs semaines. Cette décision a été vivement critiquée à travers le monde arabe et au-delà.

L’Arabie saoudite : Un Soutien Discutable à Israël

Le Royaume saoudien était sur le point de normaliser ses relations avec Israël, à l’instar de plusieurs autres pays arabes, dont le Maroc. Cependant, les attaques du mouvement palestinien hms en octobre, suivies de la guerre contre Gaza, ont conduit à la suspension de ce processus de normalisation.

Le prince héritier, Mohamed Ben Salmane (MBS), avait déjà laissé entendre que l’Arabie saoudite se retirait de tout accord de normalisation avec l’État hébreu. Depuis le début de l’opération « Déluge d’Al Aqsa » par le hms palestinien et les bombardements israéliens sur Gaza, le Royaume s’est montré plutôt discret et en retrait, laissant d’autres puissances régionales, telles que l’Iran et la Turquie, prendre la tête des efforts pour soutenir les Palestiniens.

Il est important de noter que l’Arabie saoudite a des raisons supplémentaires de ne pas s’aligner inconditionnellement du côté palestinien. Le hms est une organisation liée aux Frères musulmans, un groupe politique et idéologique considéré comme un rival de la doctrine wahhabite saoudienne. En outre, les Houthis, une autre menace pour le Royaume, ont rejoint le combat aux côtés du hms.

Riyadh Season : Un Festival Contesté

Malgré la gravité de la situation en Palestine, l’Arabie saoudite a décidé de maintenir son festival annuel, connu sous le nom de Riyadh Season. Ce festival, qui a débuté en 2019, propose diverses activités et divertissements, dont des spectacles de variétés, des expositions artistiques, des salons, des compétitions d’arts martiaux, des feux d’artifice, et bien plus encore. L’objectif du prince héritier était de transformer économiquement et culturellement le Royaume pour en faire une destination touristique mondiale.

Cette année, le festival Riyadh Season a débuté le 28 octobre, malgré les critiques internationales concernant le maintien de l’événement alors que les bombardements israéliens se poursuivaient. L’inauguration a été marquée par la présence de personnalités mondialement célèbres telles que Cristiano Ronaldo, Mike Tyson, et d’autres célébrités occidentales et arabes.

Les Réactions à la Controverse

Le maintien de Riyadh Season a suscité des critiques dans le monde musulman et au-delà. Certaines personnalités de l’Arabie saoudite, dont Turki Al-Sheikh, président de l’instance de divertissement du Royaume, ont répondu en rappelant que même en 1967, lors de la guerre des Six Jours, les activités n’avaient pas été suspendues malgré l’occupation de territoires arabes par Israël. Il a également affirmé que les Saoudiens étaient concentrés sur le développement de leur pays.

Cependant, cette décision soulève de sérieuses interrogations sur l’éthique et la compassion humaine. De nombreux pays arabes, comme l’Algérie, ont reporté ou annulé des événements festifs pour protester contre les violences à Gaza. La Bolivie a même suspendu ses relations diplomatiques avec Israël en condamnant ce qu’elle considère comme des crimes contre l’humanité.

La controverse autour de Riyadh Season révèle la complexité de la politique étrangère saoudienne et les tensions qui existent entre les préoccupations internationales et les aspirations culturelles et économiques du Royaume. La situation souligne également le dilemme moral auquel de nombreux pays sont confrontés lorsqu’ils doivent jongler entre la diplomatie, le divertissement, et les tragédies humaines.

Article précédentMahiedine Mekhissi et la Polémique Pro-Palestinienne en France
Article suivantPolémique en France : Débat Tendu entre Antisémitisme et Antisionisme