Un homme condamné à trois ans de prison pour avoir menacé l’ambassade des Émirats arabes unis en Algérie

0
Un homme condamné à trois ans de prison pour avoir menacé l'ambassade des Émirats arabes unis en Algérie

Un homme de 35 ans a été condamné à trois ans de prison et à une amende de cinq millions de centimètres, par le juge des comparutions immédiates près la section correctionnelle du tribunal de Khenchela, en Algérie. Il a été reconnu coupable de menaces accompagnées d’une condition verbale et tentative d’escroquerie, conformément aux dispositions des articles 286 et 372 du Code pénal.

L’accusé avait adressé une menace à l’ambassade des Émirats arabes unis en Algérie via une lettre écrite, exigeant une réparation matérielle pour ce qu’il a appelé « le préjudice qu’il a subi » en conséquence des bombardements dont la Libye a été victime en 2011 alors qu’il se trouvait sur son territoire, selon ses dires.

Le procureur de la République près le tribunal de Khenchela a révélé que les faits de la cause remontent au 25 février 2023, date à laquelle il a arrêté les éléments d’intérêt régional de l’enquête judiciaire à Constantine.

L’accusé dénommé A.M., âgé de 35 ans, originaire de la ville de Khenchela, a été déféré devant le Procureur de la République près le tribunal de Khenchela et poursuivi selon les procédures de comparution immédiate, sous l’inculpation de menaces accompagnées d’une condition verbale, et tentative de fraude, selon les textes des articles 286 et 372 du code pénal.

L’ambassade des Émirats arabes unis a alerté les autorités algériennes après avoir reçu la lettre de l’accusé. Ce dernier avait également menacé de se rassembler devant l’ambassade et de brûler devant les médias, au cas où sa demande n’aurait pas été satisfaite.

Cette condamnation montre la fermeté des autorités algériennes contre les menaces et les tentatives de fraude. Elle est également un avertissement pour ceux qui pourraient être tentés de faire de telles demandes et de menacer des ambassades étrangères sur le territoire algérien.

Article précédentLa présidente hongroise dément le transfert de l’ambassade à Jérusalem
Article suivantGaz : l’Europe a acheté deux milliards de mètres cubes de gaz algérien en janvier