L’Algérie mise sur l’électrification : 1000 voitures électriques d’ici 2024

    0
    L'Algérie mise sur l'électrification : 1000 voitures électriques d'ici 2024

    Alger – À l’horizon 2024, l’Algérie se lance dans une ambitieuse initiative visant à encourager l’adoption des voitures électriques sur son territoire. Sous la direction de Kamal Dali, directeur des projets de l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie, un plan stratégique se dessine pour offrir des incitations à l’acquisition de 1000 voitures électriques et à la mise en place de 1000 bornes de recharge individuelles.

    Le pays, qui compte parmi les grands producteurs de pétrole et de gaz naturel, se tourne vers les énergies renouvelables et la mobilité électrique pour réduire son empreinte carbone et diversifier son économie. Cette transition vers les véhicules électriques s’inscrit dans le cadre du programme national de gestion de l’énergie, un effort concerté pour favoriser la mobilité propre.

    Le directeur Kamal Dali explique que les incitations à l’achat de voitures électriques visent à rendre ces véhicules plus accessibles aux citoyens. Les autorités ont également négocié des accords avec les fabricants de voitures agréés, qui offriront des réductions allant de 300 000 à 500 000 DA par voiture. Ces incitations financières seront financées par le biais du Fonds national de gestion de l’énergie.

    De plus, les fabricants de voitures sont tenus de produire 15 % de ces véhicules électriques dans leurs usines en Algérie, conformément aux nouvelles dispositions du cahier des charges relatif à l’activité de fabrication de voitures. Cette mesure vise à stimuler l’industrie locale et à créer des emplois.

    Cependant, le montant précis de l’aide à l’acquisition de voitures électriques reste sujet à des ajustements en fonction des prix de ces véhicules produits localement, précise Dali. Cette flexibilité permettra de s’adapter aux évolutions du marché.

    En parallèle, le programme prévoit l’installation de 1000 bornes de recharge électrique individuelles à travers le pays. Ces bornes seront fournies par une branche de la société Sonelgaz, qui a lancé des appels d’offres pour leur mise en place. Cette infrastructure de recharge facilitera la transition vers la mobilité électrique en offrant aux propriétaires de voitures électriques un réseau de recharge fiable.

    Le projet global de soutien à la mobilité électrique sera encadré par un texte législatif qui sera inclus dans le projet de loi de finances 2024.

    L’Algérie s’engage ainsi dans une démarche résolue pour promouvoir les véhicules électriques et réduire son empreinte carbone, ouvrant ainsi la voie à un avenir plus durable sur le plan environnemental et économique.

    Article précédentL’Algérie Facilite l’Obtention de Visas Touristiques pour le Sud du Pays
    Article suivantL’étrange montée du dinar algérien : Quelles sont les raisons derrière cette évolution inattendue des taux de change ?