Un Militant expatrié algérien au Canada condamné par contumace à 5 ans de prison

0
Lazhar Zouaimia
Advertisement

Algérie: La justice algérienne a condamné par contumace le militant expatrié Lazhar Zouaimia, résidant au Canada, à cinq ans de prison et 100 000 dinars d’amende, après l’avoir accusé d’appartenir à une organisation terroriste.

La décision rendue par le tribunal de Constantine dans l’est du pays est venue par contumace, en raison de la présence de Lazhar Zouaimia au Canada. Le militant est accusé en vertu de l’article 87 bis lié au terrorisme introduit il y a un an en Algérie, et de nombreux militants ont été poursuivis, selon ce qu’affirment les organisations de défense des droits de l’homme. Ce militant, libéré provisoirement et inculpé de terrorisme, avait quitté l’Algérie en mai dernier pour la ville de Montréal au Canada, où réside sa famille.

Il est à noter que Zouaimia a été arrêté le 19 février dernier, lors d’une visite familiale en Algérie pour inaugurer un puits dont il a fait don à l’âme de son jeune fils, décédé subitement et secoué la famille quelques mois auparavant au Canada. Puis il a été placé en détention provisoire pour des accusations liées à l’appartenance à l’organisation « Rachad », que les autorités algériennes qualifient d’islamiste et l’ont inscrite sur la liste du terrorisme. L’accusé, ses avocats et ses proches ont rejeté l’accusation portée contre lui, soulignant sa totale distance idéologique vis-à-vis de l’organisation.

Zouaimia a ensuite été libéré le 30 mars dans le cadre de procédures judiciaires relevant de la catégorie des « mesures de clémence » annoncées par la présidence de la République et qui incluaient de nombreux militants.

Après sa libération, le militant a été empêché de voyager alors qu’il tentait de rejoindre sa résidence avant d’être finalement autorisé à voyager , selon un communiqué publié par sa famille. Zouaimia, qui travaille comme ingénieur dans l’une des plus importantes compagnies d’électricité au Canada, était connu pour sa participation aux rassemblements du mouvement populaire organisés par la communauté algérienne au Canada.

Article précédentPourquoi l’Espagne ne veut-elle pas résoudre le problème du Sahara Occidental ?
Article suivantUne association caritative chrétienne en Algérie ferme ses portes sur ordre des autorités