Un nouveau complot politico-diplomatique de l’Espagne et du Maroc contre le Sahara Occidental

0
Espagne Maroc
Advertisement

Sahara Occidental: Des sources fiables ont révélé que les autorités marocaines, avec la complicité de hauts responsables du Parti socialiste espagnol, dont l’actuel Premier ministre Pedro Sanchez, se préparent à la convocation d’une conférence de la soi-disant « opposition » de le Front Polisario, qui devrait être accueilli par Las Palmas le 22 septembre prochain.

Cette « fausse » conférence a été conçue par les services de renseignement marocains avec la participation d’un petit groupe appelé « Sahraouis pour la paix », qui a été organisé par les services de renseignement marocains dans le but de contester le statut du Polisario en tant que seul représentant légitime des Sahraouis. d’une part, et la promotion de la thèse marocaine de l’autonomie.

Le complot hispano-marocain a été conçu dans les laboratoires de l’entrepôt, tandis que le gouvernement espagnol et le parti au pouvoir en Espagne (PSOE) étaient responsables du financement et de l’organisation de cette «conférence», comme le gouvernement de Sanchez l’a notifié aux consulats espagnols, en coordination avec l’intelligence du magasin, de la nécessité d’accorder plus de 300 visas aux faux sahraouis qui seraient originaires des territoires occupés du Sahara Occidental.

Avec cette manœuvre scandaleuse, le gouvernement espagnol tente de tromper l’opinion publique sur le fait que la décision de Pedro Sanchez en faveur de l’autonomie bénéficie d’un grand soutien même parmi les Sahraouis, mais la vérité est que Sanchez fait face à une rébellion à grande échelle en Espagne à cause de son soutien pour l’hypothèse d’autonomie.

Si le gouvernement Sanchez a perdu toute crédibilité après le démenti émis le 18 mars 2022, cette nouvelle complicité avec l’occupation marocaine dans le lancement d’une véritable escroquerie politique et diplomatique, Sanchez et son gouvernement vont ouvrir une porte plus large qui empoisonnera les relations plus qu’elles sont avec l’Algérie et le Front Polisario.

Au final, ce « commerce » de la cause sahraouie ne passera pas sans susciter le mécontentement de nombreux partis politiques et associations espagnols, dévoilant ainsi la « ruse » de Sanchez et de sa ribambelle d’adeptes du Parti socialiste que la direction de ce parti a finalement pris fin après son déni de sa position historique, politique et morale qui lui était imposée par sa position Il est toujours en vigueur en tant que force administrative pour un territoire non autonome et complote de nombreux complots pour perturber la voie de la décolonisation au Sahara occidental .

Article précédentMaroc: Mohammed VI est malade et la guerre fait rage à l’intérieur du palais
Article suivantEto’o : J’aime le peuple algérien et je regrette ce qui s’est passé à cause du match Algérie-Cameroun