Algérie Maroc

Les médias ont révélé qu’il y a une nouvelle médiation saoudienne entre le Maroc et l’Algérie afin de mettre fin au différend qui les oppose, avant le sommet arabe prévu en Algérie à la fin de cette année.

le site « Maghreb Intelligence » a révélé que des pourparlers sont en cours entre des responsables saoudiens et des représentants des autorités algériennes afin d’apaiser les tensions et de rétablir les relations diplomatiques entre les deux pays.

Le site Internet a ajouté que « le rétablissement des relations diplomatiques avec le Maroc est une option que les autorités algériennes n’envisagent pas, à moins que certaines conditions préalables ne soient remplies ».

La source a ajouté: « Le régime algérien a formulé plusieurs points et conditions qui lui semblent nécessaires pour éliminer toute tension entre les deux pays ».

Parmi les principales conditions que les autorités algériennes ont transmises aux médiateurs saoudiens, l’exigence d’un engagement sérieux de la part du Maroc à renoncer à toute coopération sécuritaire et militaire avec Israël, ajoute le site.

Le site indique que l’Algérie considère l’alliance maroco-israélienne comme une menace sérieuse pour sa stabilité et sa sécurité nationale, et affirme qu’elle ne pourra jamais accepter les relations de son voisin occidental avec Israël pour développer des projets militaires ou de sécurité communs.

Il a noté que « les dirigeants algériens sont fermement convaincus que les Israéliens peuvent facilement attaquer l’intégrité territoriale du pays ou attiser des foyers de tension pour affaiblir sérieusement l’Algérie ».

Face à l’insistance des médiateurs saoudiens, les dirigeants algériens ont mis l’accent sur les dangers inattendus des relations israélo-marocaines.

Cela signifie que les négociations sur un éventuel retour à la normale entre l’Algérie et Rabat seront très difficiles et compliquées, selon la source.

Le site précise que les pourparlers se poursuivent pour mettre fin au différend, et plusieurs rencontres sont prévues dans les prochaines semaines à Alger, Riyad et même à Tunis entre des émissaires saoudiens et des représentants des autorités algériennes.

En mars dernier, des sources médiatiques évoquaient une médiation secrète entre l’Algérie et le Maroc menée par le Royaume d’Arabie saoudite.

En août 2021, l’Algérie a annoncé la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc ; A cause de ce qu’elle a décrit comme « une série d’attitudes et de tendances hostiles » de Rabat.

Article précédentAprès avoir reçu une « gifle » en Angleterre, Guardiola défend Mahrez
Article suivant« Des déclarations impressionnantes » .. un diplomate algérien dément les déclarations du marocain Hilal