Omar Hilal

Le Représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations unies, Nadir Arbaoui, a critiqué les propos de son homologue marocain, Omar Hilal, qu’il a qualifiés de faux et d’impudents.

Al-Arbawi a expliqué, lors du symposium du Comité des Nations Unies sur la décolonisation, que l’invocation de l’Algérie par certains des délégués participants est erronée, étant donné qu’elle a confirmé qu’elle n’est pas partie au conflit comme la Mauritanie, et qu’elle possède le statut de voisin observateur et rien de plus.

Selon ce qui a été rapporté par le site Internet Al-Shorouk, l’ambassadeur d’Algérie a déclaré que les déclarations de l’ambassadeur du Maroc étaient un départ complet du terrain, notamment en ce qui concerne son attaque contre l’Algérie, que certaines des délégations participantes ont considérée comme une grossièreté inappropriée.

En réponse aux déclarations de Hilal concernant le mouvement séparatiste Mac, Al-Arbawi a souligné que le Maroc tente de manière misérable de semer la confusion dans la population et de tromper l’opinion publique marocaine et internationale en recourant au lancement d’un dossier parallèle pour le droit du peuple sahraoui à l’auto- détermination.

L’envoyé algérien a souligné que l’Algérie est une république unique et indivisible, et que cette question est inscrite dans toutes les constitutions.

Concernant la situation au Sahara Occidental, le porte-parole a dénoncé les violations graves et flagrantes des droits de l’homme par le Maroc.

Dans ce contexte, la diplomate algérienne a dénoncé l’une des participantes qui s’est présentée comme la vice-présidente de la région de Dakhla-Oued Eddahab et s’est exprimée au nom du peuple sahraoui, soulignant à l’assistance que le Front Polisario est le seul et légitime représentant du peuple sahraoui.

Article précédentUn pays arabe renouvelle la médiation entre l’Algérie et le Maroc. Telles sont les conditions des autorités algériennes
Article suivantLe président Tebboune présente ses condoléances aux Émirats arabes unis