Après de longues négociations, et 1600 questions sur le système commercial de l’Algérie, le pays qui tient à trouver une place au sein de l’OMC s’apprête à entamer un 11e round de pourparlers.

Mustapha Benbada, ministre du commerce algérien / DR

Le ministre algérien du Commerce Mustapha Benbada est revenu hier sur l’accession de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Il a indiqué qu’il souhaitait que l’Algérie entame un 11e round de négociations d’ici la fin de l’année.

« Nous sommes en train de préparer le 11e round avec le nouveau président du groupe de travail chargé de l’adhésion de l’Algérie à l’OMC, M. Alberto Dialotto. Notre objectif est de tenir ce round avant la fin de l’année car il est décisif » pour notre accession, a déclaré le ministre à l’agence APS.

Des reports 

Ce fameux round devait initialement avoir lieu au cours du mois de juillet 2012, mais avait été reporté en raison de la restructuration du groupe de travail chargé de l’adhésion de l’Algérie à cette organisation.

Le Belge François Roux, à la tête du groupe de travail a été remplacé par l’Argentin Alberto Dialotto. Ce dernier avait alors demandé des délais pour faire le tour du dossier.

Le 11e round n’en est pas à son premier report, puisqu’il avait déjà été déplacé de juin à juillet en raison des élections législatives qui se sont déroulées en mai.

L’accession à l’OMC : un long processus

Ce 11e round assurera donc la continuité dans le processus d’intégration de l’Algérie au sein de l’OMC. Il faut rappeler qu’elle a demandé à entrer dans l’organisation mondiale en juin 1987 et les négociations n’ont officiellement débuté en 1996. Depuis, dix rounds de négociations multilatérales ont été organisés durant lesquels 1.600 questions relatives au système économique de l’Algérie ont été abordées, et cinq accords bilatéraux ont été signés.

Fin mars, l’Algérie avait réaffirmé son envie de poursuivre les négociations et parachever son adhésion à l’OMC.

AB