La situation explosive en Libye préoccupe l’Algérie qui vient d’appeler la communauté internationale à se mobiliser pour faire face à la détérioration de la situation.  

Intervenant auprès des autres pays voisins de la Libye, l’Algérie aspire à unir les forces et conjuguer les efforts pour «aider l’Etat et les forces patriotiques à faire prévaloir les intérêts supérieurs du peuple libyen frère dans ces circonstances décisives de son Histoire ». C’est ce qu’a indiqué le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, dans une déclaration à l’APS.

L’Algérie appelle la communauté internationale à se mobiliser face à la détérioration de la situation en Libye. Trois ans après la révolution, la Libye brûle sous le poids des conflits violents et des combats entre milices rivales, une situation qui inquiète énormément l’Algérie qui a insisté auprès de la communauté internationale pour prendre plus au sérieux la question Libyenne.

M. Lamamra, a indiqué que face à la détérioration de la situation dans ce pays, la communauté internationale doit intervenir, et à aider la Libye à « relever tous les défis qui l’assaillent. »

Face à la montée de violence en Libye où les combats opposant des milices régionales se sont intensifiés ces dernières semaines à Tripoli et Benghazi, le ministre des Affaires étrangères a insisté sur l’importance d’intervenir pour venir à l’aide à l’état libyen incapable de contrôler un pays dans lequel des frères s’entretuent.

Dans ce sens, M. Lamamra a déploré les derniers événements dramatiques qu’a vécu la population libyenne durant ces derniers jours, et notamment pendant l’Aïd El Fitr et a exprimer son souhait de voir la Libye sortir de la crise et devenir un pays démocratique.

« Les dures épreuves qui ont été infligées au peuple libyen frère durant les derniers jours, coïncidant avec l’Aid El Fitr El Moubarek, assombrissent l’avenir immédiat du pays et inspirent une inquiétude légitime en ce qui concerne les perspectives de sortie de crise rapide à travers l’avènement de la Libye nouvelle, démocratique, et en paix avec elle-même que nous appelons de tous nos voeux », a-t-il relevé.

M. Lamamra n’a pas manqué de mettre l’accent sur l’importance qu’accorde l’Algérie à la question libyenne ainsi qu’a sa détermination à intervenir sur tous les niveaux afin de participer à la résolution de la crise. « L’Algérie presse tous les acteurs libyens impliqués dans cette montée effrénée de la confrontation fratricide de s’en remettre à leur Parlement élu en vue de la prise des mesures nécessaires à une indispensable réconciliation nationale ainsi qu’à la mise en place d’institutions crédibles et efficaces pour assumer les missions relevant de la souveraineté de l’Etat libyen », a-t-il précisé.

Originally posted 2014-07-30 16:56:13.

Article précédentAppel au boycott de la 22e édition du SILA/ L’écrivaine Sarah Haidar à l’avant-garde
Article suivantHôtel El-Djazair/ Le PDG fait face à de graves accusations