Le bilan des morts et des blessés s’alourdit après la journée sanglante vécue en Egypte le 14 août. Les derniers chiffres officiels font état de 464 morts, des civils pour la plupart. Les affrontements avaient commencé hier dans la matinée entre les Frères Musulmans, qui occupaient quelques places du Caire pour réclamer le retour du président déchu Mohamed Morsi et les forces de l’ordre venues les déloger.

D’après le bilan du gouvernement, près de 200 personnes sont mortes dans les affrontements seul au niveau des deux places occupés depuis le 03 juillet, Rabaa al Adawiya et Nahda au Caire. Le ministère de la santé déplore également un total de 3 572 blessés dans tout le pays.

Dans l’après-midi le 14 août, les forces de l’ordre ont récupéré les deux places, après une sanglante répression. Le vice-président et prix Nobel de la Paix Mohamed El Baradei avait démissionné suite à cette crise, tandis que le premier ministre égyptien Hazem El Bablawi remerciait dans la soirée « la police pour avoir agi avec la plus grande retenue ». L’Etat d’urgence a même été décrétée pour une durée d’un mois et un couvre feu établit pour la soirée d’hier de 19H00 à 06 H 00 du matin. L’Egypte a fermé dans la soirée son point de passage avec la bande de Ghaza pour une durée indéterminée.

>> Suivez en DIRECT l’actualité en Egypte

Notez cet article