Pour son dernier numéro de l’année 2013, Charlie Hebdo consacre sa Une à l’affaire Dieudonné, qui secoue la France ces derniers jours. Une caricature qui devrait susciter l’ire des défenseurs de l’humoriste.

Habitué des Unes choquante, provocante voire insultante, le magazine satirique français Charlie Hebdo récidive. Pour son ultime édition de l’année 2013, parue mardi 31 décembre, le journal satirique, qui se veut « bête et méchant », choisit d’évoquer l’affaire Dieudonné. Et de quelle manière ! Une caricature de Dieudo, au cœur d’une polémique ces derniers jours et menacé d’interdiction de spectacle par le Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, montre l’humoriste français sans pantalon, les genoux fléchis et une quenelle dans les fesses. « Bonne année, bonne quenelle ! » barre la Une de Charlie Hebdo. Pourquoi une quenelle ? Parce qu’il s’agit du geste de rassemblement de la « Dieudosphère ». Il consiste à placer un main le long du bras opposé, tendu. Dieudonné a baptisé son geste « quenelle », en référence à un plat de la région lyonnaise. Assimilé à un salut hitlérien pour ses détracteurs, la quenelle de Dieudonné est un bras d’honneur au système, se défendent ses adeptes, à commencer par son inventeur.

Avec ce pied de nez, de mauvais goût, la rédaction de Charlie Hebdo réussira certainement son pari : s’attirer la colère des défenseurs de Dieudonné et faire parler d’elle.