Dans son édition du mois de juin, la revue « El Djeich » a indiqué que l’Armée nationale populaire est une « Armée républicaine » qui continuera « de s’acquitter de ses missions constitutionnelles », soulignant qu’elle s' »abstiendra de s’immiscer dans tout processus électoral ».

« A la veille d’un rendez-vous très important pour l’avenir de notre pays, représenté par les élections législatives, l’institution militaire insiste afin de lever toute confusion que certains cherchent à entretenir, et rappelle une fois de plus à ceux qui ont la mémoire sélective que l’Armée nationale populaire est une armée républicaine qui continuera à tout jamais de s’acquitter de ses missions constitutionnelles, conformément aux lois de la République, dans un esprit d’engagement et de volonté constante de défendre la souveraineté et l’unité de l’Algérie », peut on lire dans l’éditorial d’e la revue porte-voix de l’ANP.

Et de souligner que l’ANP s’abstiendra de s »‘immiscer dans tout processus électoral, à moins que ce ne soit pour réunir les conditions idoines, à même d’assurer son déroulement en toute sécurité et permettre ainsi à notre peuple d’exprimer librement et en toute transparence son libre choix de ceux qui auront à le représenter au sein de l’instance législative, sans pression ni coercition ».

Il est également précisé que les éléments de l’ANP « s’acquitteront, aux côtés de leurs concitoyens, de ce devoir national en exprimant leur voix en toute liberté et transparence ». Cependant « au-delà, l’ANP refuse de tomber dans le jeu des égarés comme elle refuse également de servir de marche-pied à ceux dont l’incapacité à mobiliser les citoyens et à gagner leur confiance cherchent vainement des justifications à leurs échecs et à leur déception », a souligné l’auteur de cet éditorial.

S’agissant du président Tebboune, El Djeich a affirmé que ce dernier « trouvera toujours à ses côtés une institution militaire qui a fait sienne son combat pour le renforcement de l’État de droit et l’enracinement des fondements d’une société démocratique ».

Il a également été rappelé avec insistance que l’ANP est une institution « fidèle » à son serment et à ses engagements, une institution qui a « véritablement mérité d’être la digne héritière de la glorieuse Armée de libération nationale ».

Article précédent« L’Attentat » / un roman de Yasmina Khadra, adapté en série par Netflix
Article suivantInterview vidéo. La start up algérienne ALGreenIA remporte la compétition internationale Injaz al Arab 2012