Abdelmadjid Tebboune : Un Engagement Inébranlable en Faveur de la Palestine et du Sahara Occidental

0
Abdelmadjid Tebboune : Un Engagement Inébranlable en Faveur de la Palestine et du Sahara Occidental

Dans un discours prononcé devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès, le président Abdelmadjid Tebboune a abordé des sujets brûlants qui soulignent l’engagement indéfectible de l’Algérie envers la Palestine et le Sahara occidental. Le discours du président témoigne d’une position ferme en faveur de la justice et de la dignité humaine, tout en rappelant des liens historiques forts qui remontent à plusieurs siècles.

Soutien Inébranlable au Sahara Occidental

Le président Tebboune a débuté son discours en évoquant la question cruciale du Sahara occidental. Il a réaffirmé l’engagement de l’Algérie à soutenir la lutte du peuple sahraoui pour l’autodétermination. Pour Tebboune, il s’agit d’une question de décolonisation qui reste inscrite à l’ordre du jour de la Commission de décolonisation des Nations Unies. Cette déclaration confirme le soutien continu de l’Algérie à la quête légitime d’autodétermination du peuple sahraoui.

La Palestine : Une Cause Juste

Le président a ensuite abordé la question de la Palestine, en réitérant la position « claire » de l’Algérie en faveur de la Palestine, qu’elle soit victime d’injustice ou d’oppression. Il a cité le regretté président Houari Boumédiène pour souligner que l’Algérie a toujours été aux côtés de la Palestine, rappelant une phrase célèbre : « Nous sommes avec la Palestine, qu’elle soit injuste ou opprimée (dhalima aou madhlouma). »

Cette position n’est pas nouvelle, comme l’a souligné Tebboune. Il a rappelé que l’Algérie était liée à la Palestine depuis l’époque de Salah Eddine Al Ayoubi, connu sous le nom de Saladin, le libérateur d’Al Qods pendant les Croisades. Les liens historiques entre l’Algérie et la Palestine sont profonds, avec des Algériens qui ont combattu aux côtés des Palestiniens pendant la guerre de 1948.

Un Soutien sans Faille

Le président Tebboune a insisté sur le fait que l’Algérie n’avait jamais abandonné la Palestine et qu’elle ne l’abandonnerait jamais. Il a rappelé que des Algériens étaient tombés en martyrs en Palestine et que cet engagement demeurerait inaltérable. Ses paroles ont suscité une ovation enthousiaste de la part des députés et des sénateurs présents.

Le président a également évoqué la situation à Gaza, qualifiant la mort de 10 000 enfants innocents de « honte pour l’humanité ». Il a condamné les tentatives de déplacement de la population de Gaza, les comparant à un « nouveau Sykes-Picot » en référence aux accords de partage du Moyen-Orient entre Français et Anglais pendant la Première Guerre mondiale. Tebboune a souligné que la position de l’Algérie resterait inchangée, qu’elle soit consultée ou non.

Une Voix Qui Porte

Le président de la République a également noté que la voix de l’Algérie était de plus en plus écoutée sur la scène internationale. Alors qu’il y a quelques années, elle n’était pas consultée sur les questions de son voisinage immédiat, l’Algérie a été élue membre non permanent du Conseil de sécurité presque à l’unanimité, avec le soutien de 184 pays. Cette reconnaissance internationale est un témoignage du rôle croissant de l’Algérie dans la diplomatie mondiale.

En conclusion, le discours du président Abdelmadjid Tebboune reflète l’engagement profond de l’Algérie envers la justice, la dignité humaine et la solidarité internationale. Les liens historiques avec la Palestine et le soutien indéfectible au Sahara occidental sont des piliers de la politique étrangère de l’Algérie. La voix de l’Algérie résonne désormais plus fort sur la scène internationale, portant avec elle un message de paix, de justice et de liberté pour tous les peuples opprimés.

Article précédentRayan Cherki : Un Entraînement en Pleine Nuit dans la Neige pour Sauver l’OL
Article suivantAlgérie : Des Réserves de Change en Pleine Croissance à la Fin de 2023