entreprises

Le ministre de la Solidarité nationale et de la famille, M. Said Barkat, a affirmé vendredi à Alger que son secteur prévoyait l’introduction de 350.000 nouvelles micro-activités dans les entreprises bénéficiant de micro-crédits d’ici 2014.

Le secteur mettra dorénavant l’accent, lors de l’octroi de micro-crédits aux jeunes désireux de monter une entreprise, sur la mécanique et les autres industries reposant sur la technique et l’innovation, a précisé M. Barkat au cours d’une visite d’inspection à la 2e édition du Salon national de la micro-activité. Le ministre a, dans ce contexte, souligné que l’Agence nationale de gestion du micro-crédit (Angem) ne s’intéressait pas seulement aux petits métiers

comme la couture et la confection de gâteaux, mais qu’elle était une voie d’accès au « monde de la création et de la production ».

Concernant la dette due au Fonds de garantie mutuelle du micro-crédit, M. Barkat a précisé que quatre (04) chefs de micro-entreprises sur les 400 bénéficiaires de micro-crédits ne s’en étaient pas acquittés. L’arriéré de la dette représente 20% du montant global, a-t-il précisé, soulignant que ce taux n’était pas important.

Il a, à cet égard, appelé les bénéficiaires à s’acquitter de leur dette dans les délais impartis pour pouvoir bénéficier normalement des prestations de l’Angem.

M. Barkat a, par ailleurs, exprimé la disponibilité de son secteur à prendre en charge la formation des jeunes travaillant dans le cadre des micro-entreprises en vue d’améliorer la qualité des produits.

Il a, à cet effet, affirmé que la qualité des produits confectionnés par les micro-entreprises s’était beaucoup améliorée dans tous les domaines.

Le ministre de la Solidarité nationale a, en outre, précisé que l’Angem avait permis la création de 300.000 emplois à travers ses 200.000 bénéficiaires, puisque chaque bénéficiaire emploie deux ou trois personnes avec lui, a-t-il dit.

Le secteur compte former les jeunes dépourvus de formation dans le domaine de l’artisanat à travers les écoles des beaux arts ou en accord avec les artisans locaux ou à l’étranger, a indiqué M. Barkat qui a appelé les artisans expérimentés à transmettre leur savoir faire aux jeunes.

Il a, dans ce contexte, précisé que son département avait l’intention d’organiser des concours au profit des jeunes artisans en vue d’offrir une formation à l’étranger aux lauréats.

Afin d’aider les micro-entreprises ayant bénéficié du soutien de l’Angem, le ministre a affirmé que son département s’engageait à mettre en place un dispositif permettant de faire la promotion des produits confectionnés par les bénéficiaires, notamment ceux des régions rurales qui n’ont pas de clients.

Il a précisé qu’une carte sera remise aux bénéficiaires afin de leur permettre de vendre leurs produits au niveau des entreprises et des administrations.

La 2e édition du Salon national de la micro-activité a ouvert ses portes jeudi à Riadh El-Feth, avec la participation de 130 bénéficiaires de micro-crédits issus des 48 wilayas du pays.

Cette exposition-vente de différents produits, notamment artisanaux et agricoles, se poursuivra jusqu’au 25 décembre.

APS

Originally posted 2010-12-25 09:49:17.