Aboutrika

Football: L’ancienne star du football égyptien et club d’Al-Ahly, Mohamed Aboutrika, a appelé la direction du club à se retirer de la finale de la Ligue des champions africaine, qui se tiendra au Wydad Casablanca au stade Mohamed V de Casablanca, au Maroc.

Aboutrika a tweeté sur la plateforme « Twitter » : « Félicitations au club Al-Ahly pour avoir atteint la finale et meilleure chance pour l’ES Sétif. Parfois, se retirer et ne pas être présent est un championnat en soi. »

Il a ajouté: « Je souhaite que le conseil d’administration du club d’Al-Ahly se retire du tournoi afin de préserver sa position et son prestige face à l’injustice d’Al-Kef. Je regrette que mon opinion soit apparue publiquement, mais je n’en ai pas trouvé d’autre chemin .. et bonne chance à notre club bien-aimé. »

Les déclarations d’Aboutrika interviennent après que la Confédération africaine de football (CAF) a annoncé, lundi dernier, que la finale de la Ligue africaine des champions se tiendrait au stade Mohammed V de Casablanca au Maroc, comme il a été indiqué dans un communiqué officiel de la CAF : « C’était a décidé de disputer la finale de la Ligue des champions africaine le 30 mai au Maroc. » .

Al-Ahly d’Égypte avait publié une déclaration exprimant son objection à la finale au Maroc et demandé aux responsables de la CAF d’organiser le match dans un stade neutre, mais sa demande a été rejetée par l’autorité.

Depuis quelques jours, une campagne lancée par les pionniers des plateformes de médias sociaux intitulée « Stop à la corruption de la CAF », dans laquelle les twittos réclamaient l’intégrité du football africain.

L’Egyptien d’Al-Ahly affrontera le Wydad Casablanca lors de la première finale de la coupe continentale, où la première équipe s’est qualifiée aux dépens de l’ES Sétif, tandis que la seconde s’est qualifiée aux dépens du club angolais Petro Atléco.

Article précédentPolitique: Le parti RCD critique les conditions économiques et sociales
Article suivantTunisie: Un joueur tunisien répond aux déclarations de Belmadi sur l’arbitrage africain