Le journaliste et défenseur des Droits de l’Homme, Hassan Bouras, a été placé, hier dimanche, sous mandat de dépôt. Il fait l’objet d’accusations très graves dont celles d’« apologie du terrorisme » et d’« appartenance à une organisation terroriste ».   

 Le journaliste est également accusé « appartenance à une organisation terroriste et subversive », « complot contre la sécurité de l’État afin de renverser le système de gouvernance », « utilisation des moyens techniques et médiatiques pour enrôler des individus contre l’autorité de l’État ».

En plus des accusations criminelles, le journaliste est poursuivi pour « atteinte à l’unité nationale », « outrage à corps constitué » et « diffusion de fausses informations ».

Il convier de souligner que Hassan Bouras a été arrêté le 6 septembre à El Bayadh. Après plusieurs jours de garde à vue, il a été transféré au tribunal de Sidi M’Hamed d’Alger.

Article précédentGaz / explosion des prix sur le marché européen
Article suivantAprès Hassan Bouras / le journaliste Mohamed Mouloudj vient d’être arrêté