OTAN

Le chef de la délégation présidentielle chargée d’enquêter sur la mort de dix civils, dans un village de l’est de l’Afghanistan, a annoncé mercredi avoir conclu que les forces internationales étaient responsables de cette attaque mortelle.

Selon Asadullah Wafa, parmi les victimes de l’attaque qui s’est produite dimanche dans le district de Narang, dans la province de Kunar, figurent huit écoliers âgés de 12 à 14 ans.

Un responsable de l’OTAN a rappelé que les informations des soldats sur le terrain évoquaient des insurgés, de jeunes hommes. Wafa a ajouté que les villageois réclament que lest informateurs « qui ont donné une mauvaise cible aux Américains soient punis par la justice ».

Le président afghan Hamid Karzaï avait annoncé lundi la mort de ces dix civils et réclamait l’ouverture d’une enquête. Les victimes civiles sont un des sujets les plus sensibles pour les forces internationales présentes sur le sol afghan.

AP | 30.12.2009 |
Article précédentLes déclarations de Mohand Chérif Hannachi, objet d’un examen par la FAF
Article suivantRevue de presse. « L’Algérie est le seul pays de la région qui bloque systématiquement les visites des ONG »