Somalis burn tyres and throw stones during a demonstration against record-high inflation worsened on May 5, 2008 by the devaluation of the local currency in the face of rising food prices, in the country's capital of Mogadishu. About 7,000 protestors accused unscrupulous traders of rejecting the Somali shilling in favour of the US dollar, thus pushing inflation to historic heights since the government collapsed 17 years ago. AFP PHOTO/ ABDURASHID ABIKAR (Photo by ABDURASHID ABIKAR / AFP)

Le Fonds monétaire international (FMI) a exprimé ses inquiétudes quant à la flambée des prix des produits alimentaires en Afrique des suites de la guerre en Ukraine. Le FMI a même fait allusion à des émeutes de la faim.  

« Nous sommes très inquiets de la récente flambée des prix des aliments et du carburant » sur le continent (africain ndlr), a indiqué à l’AFP le directeur du département Afrique au FMI, M. Abebe Aemro Selassie.

Ce dernier a interpelé sur les risques de « protestations sociales » qui pourrait avoir lieu dans un certain nombre de pays.

Ainsi selon la même source, cette flambée des prix flambée sans précédent engendrée par la guerre en Ukraine accroît « les risques de troubles sociaux » en Afrique, quatorze ans après les « émeutes de la faim » qui avaient eu lieu sur le continent.