Confédération africaine de football

Egypte Maroc: Jeudi, la Confédération africaine de football (CAF) a porté un coup sévère à son homologue égyptien à propos de sa demande concernant la finale de la Ligue des champions africaine pour la saison de football 2022/2021.

La Confédération africaine de football (CAF) a rejeté la demande de la Fédération égyptienne d’organiser la finale de la compétition de la Ligue africaine des champions, selon ce qu’a révélé le site « BeIn Sport », dans un tweet sur son compte officiel sur la plateforme Twitter.

La réponse est venue rapidement de la Fédération continentale, rejetant la demande de la Fédération égyptienne pour le jeu, ce qui confirme l’insistance de l’instance « CAF » pour organiser la finale de la compétition « Ligue des champions africaine » au Maroc.

Dans un communiqué, l’Autorité africaine a confirmé avoir reçu une lettre du ministère égyptien de la Jeunesse et des Sports, qui comprenait la demande de l’Association égyptienne de football, d’accueillir la finale de la compétition continentale.

La déclaration du CAF, en réponse à la demande égyptienne, a ajouté qu’elle comprenait et appréciait les plaintes et les préoccupations soulevées par le club Al-Ahly pour l’Egypte et la Fédération égyptienne pour le jeu le plus populaire au monde.

Le communiqué ajoute, soulignant que l’Union africaine est attachée aux principes d’équité, de justice et d’égalité entre toutes les associations membres de la Confédération africaine du même jeu.

l’autorité continentale a poursuivi en soulignant que malgré toutes les craintes des Égyptiens et dans l’intérêt de ceux-ci, elle est contrainte de se conformer à la décision d’établir la scène finale de la compétition de la Ligue des champions, avec un match au lieu de deux allers-retours, comme c’était le cas sous le régime précédent.

La CAF a justifié sa position en rejetant la demande égyptienne, affirmant qu’elle est obligée de mettre en œuvre son règlement et les règlements de l’Association internationale de football, qui ne lui permettent pas de modifier les règles de la compétition une fois lancée.

La Confédération a rappelé qu’elle avait demandé aux 54 fédérations locales de déposer une demande pour accueillir la finale de la Ligue des champions de la CAF, soulignant que seuls le Maroc et le Sénégal avaient rempli les conditions pour la tenue du match final.

Le communiqué a conclu en révélant que des discussions sont actuellement en cours au sein de l’Union africaine, en vue de revenir au système précédent en organisant la finale de la Ligue des champions africaine avec deux matches, le premier à domicile et le deuxième à domicile.

L’instance « CAF » avait accordé l’honneur d’organiser la finale au Maroc après le retrait du Sénégal, qui a provoqué une grande colère du public égyptien, puisque le club égyptien d’Al-Ahly et le Wydad Casablanca du Maroc sont les plus proches de disputer la confrontation finale, en plus au Maroc accueillant la scène finale pour la deuxième fois consécutive.

en début de semaine dernière, l’Egyptien d’Al-Ahly a battu son invité, l’ES Sétif d’Algérie, au match aller du carré d’or avec un carré d’or sans faute, ce qui l’a mis en avant en finale de l’édition en cours des Champions d’Afrique. Compétition de ligue.

Le Wydad Casablanca du Maroc a battu son hôte angolais, Petro de Luanda, par trois à un, pour faire un grand pas vers la finale , qui doit avoir lieu le 30 de ce mois au Maroc.

Article précédentFootball: adem zorgane remporte une nouvelle récompense avec son club
Article suivantRésidence d’État du Sahel : le Club des pins passe sous la tutelle de la présidence de la République