Algérie: Des instructions pour réhabiliter le Barrage Vert et organiser la plus grande opération de reboisement

0
barrage vert
Advertisement

Algerie: Le ministre de l’Agriculture, Abdel Hafid Hani, a ordonné la nécessité d’accélérer le processus de réhabilitation du barrage vert, ainsi que la préparation de la plus grande opération de plantation d’arbres au cours de la prochaine saison.

Alors qu’il présidait, lundi, une réunion de coordination et de concertation, Hani a instruit la Direction générale des forêts et l’Institut national de la recherche forestière, d’assurer les préparatifs de la plus grande opération de plantation d’arbres au cours de la prochaine saison de reboisement, qui concernera les zones éligibles, en particulier les régions montagneuses, les plateaux et les régions méridionales.

Le ministre a également souligné, selon un communiqué du ministère, la nécessité d’accélérer le processus de réhabilitation du barrage vert.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des directives gouvernementales visant à restructurer les instituts et centres sous tutelle.

Au cours de celle-ci, la situation actuelle des instituts et centres a été passée en revue, notamment après l’entrée en service de la Banque nationale de semences, qui est le nouveau gain qui s’est récemment ajouté au secteur, d’autant plus que ces instituts et centres sont la principale source de tous semences animales et végétales, à travers lesquelles ils garantissent prioritairement la continuité, en orientant Son activité scientifique et technique a une approche économique. ajoute la même source.

Dans le même contexte, le ministre a appelé à la nécessité de travailler dans un cadre participatif en incluant tous les moyens et qualifications disponibles afin de permettre aux chercheurs d’élargir leurs domaines de travail et d’améliorer leurs capacités scientifiques et leurs capacités orientées vers la recherche appliquée et adaptées aux besoins nationaux. Besoins.

Le ministre a également souligné la nécessité de donner aux jeunes talents et cadres l’opportunité de renforcer leurs capacités de connaissances et d’expérience pour répondre aux exigences de modernisation des systèmes de production et d’irrigation et d’utilisation rationnelle des terres agricoles et des ressources génétiques, biologiques, animales et végétales.

Ministre de l’Agriculture : La clé de la sécurité alimentaire algérienne se trouve dans le désert

Le 24 juillet 2022, le ministre de l’Agriculture Mohamed Abdel hafid Heni a confirmé que l’Algérie peut atteindre l’autosuffisance en cultivant des terres désertiques.

Hani a estimé lors de son animation de l’émission « Guest Tahrir » sur la troisième chaîne de radio, dimanche, que la solution réside dans l’agriculture du désert, qui dépend de niveaux de production capables d’atteindre l’autosuffisance en céréales, notamment en blé tendre.

A cet égard, Hani a évoqué l’intérêt manifesté par les investisseurs nationaux et étrangers à investir dans ce domaine, soulignant que la chose est devenue possible sous la forme de concessions accordées et renouvelables pour une période de 40 ans.

Le même porte-parole a également révélé la mise à disposition d’un réseau de transport plus dense et plus diversifié pour transporter le grain dans toutes les directions dans le sud. Il a expliqué qu’il s’agit de « milliers de semi-remorques ». Le développement du réseau de transport ferroviaire est également plus important, ajoute Hani.

Le premier responsable du secteur a rappelé que l’Algérie dispose de tous les moyens nécessaires pour atteindre l’autosuffisance céréalière, qu’il s’agisse des terres agricoles, des ressources en eau, des semences, des compétences humaines ou des structures organisationnelles.

Article précédentInvestissements « majeurs » turcs dans 3 secteurs en Algérie
Article suivantNomination d’un spécialiste algérien de l’Institut Pasteur comme conseiller auprès de l’Organisation mondiale de la santé