match Algérie-Cameroun

L’équipe nationale algérienne a affronté son rival le Cameroun, fin mars dernier, au stade Mustapha Chaker de Blida, lors du dernier match des qualifications pour la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Le match entre l’équipe nationale algérienne et son invité, le Cameroun, a provoqué des répliques « violentes » pour les Algériens, notamment, après l’échec des oursons de l’électeur national, Jamal Belmadi, à déduire le visa de transit vers la « Coupe du monde » du Qatar , après avoir perdu par deux buts à un.

Les Algériens refusent toujours à ce jour, le scénario de l’échec du capitaine Riyad Mahrez et de ses compagnons, d’obtenir un visa pour se qualifier pour la Coupe du monde, surtout après le « massacre sphérique » commis par l’arbitre gambien Bakary Gassama, contre le ressortissant algérien équipe.

Dans les efforts des Algériens pour rejouer le match en signe de protestation contre les erreurs catastrophiques de Gassama, et après les déclarations cinglantes de l’entraîneur Belmadi contre l’arbitre gambien, un échange de données « harb » est apparu entre les fédérations algérienne et camerounaise, ce qui a laissé une « tension » dans le relation entre les deux parties.

Il semble que le destin de la ronde sorcière rencontrera à nouveau l’équipe nationale algérienne et l’équipe camerounaise le mois prochain, lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Côte d’Ivoire 2023, mais d’une manière différente et loin d’un match les opposant le le champ.

L’équipe nationale algérienne se déplacera pour rencontrer son hôte la Tanzanie, au deuxième tour des éliminatoires, dans la capitale, Dar es Salaam, le 08 juin prochain, à partir de quatre heures de l’après-midi, heure d’Algérie.

A n’en pas douter, l’électeur national algérien et ses louveteaux rencontreront les joueurs camerounais dans les couloirs du stade du match, voire à quelques jours du début de la confrontation, puisque le bataillon des « Lions indomptés » disputera sa deuxième rencontre en éliminatoires contre l’équipe burundaise dans le même stade.

Le Cameroun affrontera son hôte, le Burundi, au stade de la capitale, Dar es Salaam, à partir de deux heures de l’après-midi du même jour, ce qui signifie que les éléments de l’équipe algérienne seront prêts dans les vestiaires à le temps de jouer le match de Tanzanie.

Beaucoup s’interrogent sur la réaction de Jamal Belmadi ce jour-là, s’il s’est retrouvé face à face avec le patron de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o, accusé par de nombreux Algériens d’avoir comploté avec Gassama, pour priver le bataillon « Verts » de la  » Coupe du monde ».

Au cas où les procédures au stade de Dar es Salaam se dérouleraient normalement, Mahrez et ses compagnons rencontreront également les collègues de Vinson Abu Bakr dans les couloirs du stade, à l’heure où les joueurs « verts » sont prêts à jouer leur rôle . match, en parallèle avec les joueurs du bataillon « Untamed Lions » finissant de les affronter.

Article précédentFAF: Une agence internationale spécialisée homologué par la FIFA a confirmé que Gassama avait commis des erreurs d’arbitrage
Article suivantAlgerie: Nomination du général Djamel Kahal au poste de Directeur Général de la DGDSE… Qui est-il ?