Algérie-Cameroun

La Fédération algérienne de football refuse de se rendre dans le dossier du match Algérie-Cameroun, qui disputait le match retour des barrages, des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, fin mars dernier.

La Fédération algérienne du jeu a participé à un plan alternatif afin de gagner l’affaire du match entre l’Algérie et le Cameroun, dans lequel l’arbitre gambien Bakary Gassama a « massacre » l’équipe nationale algérienne, et a joué un rôle actif pour l’empêcher de se qualifier pour le Finales de la Coupe du monde.

L’instance de la FAF s’apprête à activer le plan alternatif de rematch entre l’équipe nationale algérienne et son rival camerounais, au cours des prochains jours, selon ce qu’a révélé le responsable des médias au sein du bataillon « Desert Warriors », Saleh Bey Abboud, dans ses déclarations à l’agence de presse algérienne.

Saleh Bey Abboud a confirmé que la Fédération algérienne de football avait pris en compte la possibilité que la FIFA prenne une décision qui pourrait être dans l’intérêt de l’équipe nationale camerounaise, de ne pas reconfronter l’Algérie et le Cameroun.

Le porte-parole a ajouté que la FAF avait préparé un nouveau dossier, avec lequel elle irait devant le Tribunal international arbitral du sport de Lausanne, en Suisse, pour contester la prochaine décision de la FIFA, si elle se tenait du côté de l’équipe camerounaise, et a décidé de ne pas rendre justice à l’équipe algérienne.

Dans le cadre de la plainte déposée par la Fédération algérienne du jeu, l’électeur national algérien Djamel Belmadi a révélé, dans des déclarations au réseau français « RMC », que le premier dossier de protestation est un dossier lourd qui contient des preuves choquantes qui rendent justice à la équipe nationale algérienne.

Le sélectionneur de l’équipe nationale algérienne, Djamel Belmadi, s’est refusé à révéler plus de détails sur le contenu du dossier, qu’il a qualifié de lourd, afin de ne pas perturber son parcours dans les commissions de la FIFA, selon ses déclarations.

En soutien aux efforts de rejouer le match Algérie-Cameroun, une partie importante de la communauté algérienne résidant en Europe a organisé, ce matin, mercredi, un sit-in de protestation devant le siège de la FIFA en Suisse, dénonçant l’ injustice arbitraire subie par l’équipe nationale algérienne, et demandant une revanche.

Et selon ce que des sources spéciales ont révélé au site Web « gagnant-gagnant » cette semaine, l’Association internationale de football rendra sa décision finale sur la question de la confrontation, entre le 15 et le 30 mai.

Article précédentVidéo: Riyad Mahrez marque un beau but contre le Real Madrid
Article suivantUne étude allemande confirme que l’Algérie pourrait devenir un leader dans la production d’hydrogène vert