Algérie – France: Emmanuel Macron reconnaît-il les massacres de l’Isly et d’Oran ?

0
Emmanuel Macron

France Algérie: La reconnaissance par le président français Emmanuel Macron des massacres de la Seine commis par l’État français contre les Algériens, était un précédent du genre, par Macron, bien qu’il se soit contenté d’attribuer le crime à la police française sans l’État français tout entier.

Il semble que cet aveu ne sera pas le dernier pour Macron, qui entend briguer un second mandat présidentiel, alors qu’il s’est exprimé hier, mercredi, sur un autre crime commis par Paris en Algérie.

Macron a déclaré lors de sa rencontre avec les représentants des familles des « Pieds Noirs » , qui sont les familles françaises nées en Algérie, que le massacre qui a eu lieu rue « Esly » en Algérie en mars 1962, est un « incident impardonnable », « surtout car il a laissé des dizaines d’Européens partisans de l’indépendance morts. » « , selon le site Internet Al-Hurra.

Le président français a ajouté que le massacre du 5 juillet 1962, commis par des militaires français à Oran, quelques heures avant la déclaration d’indépendance, qui a coûté la vie à des dizaines d’Européens, devait également être reconnu.

L’invité de l’Elysée estime que la France doit reconnaître ce drame qui, selon lui, a provoqué la migration des « pieds noirs » vers le sud de la France.

Macron, qui a provoqué une crise diplomatique entre l’Algérie et Paris après avoir fait des déclarations offensantes à l’égard de l’État algérien, a souligné la nécessité de parvenir à une réconciliation concernant la colonisation française de l’Algérie, qu’il a qualifiée de « conflit en Algérie ».

Le président français a déclaré : « La France doit dire la vérité, aussi douloureuse soit-elle, et clarifier les faits à tout prix ».

Article précédentAlgérie Foot: Faouzi Ghoulam est sur le point de quitter Naples pour ce club
Article suivantVidéo| Saadane: Changer le président de la Fédération algérienne a été une grave erreur