Algérie : La Lutte Contre la Corruption Passe au Numérique

0
Algérie : La Lutte Contre la Corruption Passe au Numérique

L’Algérie se prépare à franchir une étape cruciale dans sa lutte contre la corruption. La présidente de la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption, Salima Mousserati, a annoncé l’activation prochaine d’une plateforme numérique de déclaration des biens. Cette avancée, prévue pour le premier trimestre 2024, est l’une des nombreuses mesures visant à renforcer la transparence, la prévention et la lutte contre la corruption dans le pays. Découvrons comment l’Algérie s’engage résolument dans cette lutte qui concerne tant la sphère publique que la société civile.

Un Passage au Numérique Déterminant

La lutte contre la corruption est un enjeu majeur pour de nombreux pays à travers le monde, et l’Algérie ne fait pas exception. Salima Mousserati, présidente de la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption, a récemment annoncé une avancée significative dans ce domaine. Il s’agit de l’activation prochaine d’une plateforme numérique de déclaration des biens des personnes concernées et des personnes qui assurent des fonctions supérieures.

Cette plateforme numérique marque une transition importante vers la numérisation des données liées à la déclaration des biens. Elle est conçue pour faciliter les opérations de traitement des déclarations de plus de 100 000 personnes concernées par cette démarche. En simplifiant et en rendant plus transparente la procédure de déclaration, l’Algérie vise à renforcer la transparence et à prévenir les actes de corruption.

Selon Salima Mousserati, l’activation de la plateforme numérique est prévue au cours du premier trimestre 2024. Pour que cela devienne une réalité, deux décrets présidentiels sont attendus, modifiant les décrets 414 et 415 en vigueur. Ces modifications permettront le fonctionnement officiel de la plateforme, marquant ainsi une nouvelle ère dans la lutte contre la corruption en Algérie.

La Publication d’un Rapport Annuel

Outre la mise en place de la plateforme numérique, la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption en Algérie a d’autres missions importantes. Parmi celles-ci, la rédaction d’un rapport annuel sur l’état de la corruption dans le pays. Ce rapport sera publié chaque année, et la première édition est prévue pour la semaine prochaine, coïncidant avec la Journée mondiale de lutte contre la corruption, célébrée le 9 décembre de chaque année.

La publication de ce rapport permettra de faire la lumière sur les défis et les progrès dans la lutte contre la corruption en Algérie. Elle contribuera également à sensibiliser l’opinion publique à cette question cruciale.

Un Pouvoir d’Ordonnance en Cas de Non-Conformité

La Loi 22-08 a conféré à la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption un pouvoir significatif : celui d’émettre des ordonnances en cas de non-conformité aux règles de transparence et de conformité. Ce pouvoir renforce la capacité de l’autorité à faire respecter les principes éthiques dans la gestion publique.

L’Indice d’Intégrité : Un Outil de Classement

Dans sa quête pour évaluer et encourager la transparence, l’autorité a mis en place un outil novateur : l’indice d’intégrité. Lancé officiellement le 25 juillet 2023, cet indice est utilisé pour évaluer la performance des institutions publiques en matière d’intégrité, de transparence et de responsabilité.

L’indice d’intégrité se compose de trois catégories, chacune comportant des normes, des indicateurs et des critères d’évaluation. Cet outil permet de classer les institutions en fonction des notes attribuées, contribuant ainsi à encourager l’amélioration continue.

Le Réseau « Nous Vous Voyons »

La participation de la société civile est un élément essentiel dans la lutte contre la corruption. Pour renforcer cette collaboration, la Haute autorité a créé officiellement le réseau algérien pour la transparence, baptisé « Nous Vous Voyons ». Ce réseau vise à établir une alliance interactive entre les autorités et les acteurs de la société civile.

« Nous Vous Voyons » encourage la sensibilisation, la formation et le signalement des crimes de corruption. Une plateforme électronique sécurisée sera bientôt disponible pour faciliter les interactions et les inscriptions. La gestion de cette plateforme sera assurée en coordination avec la haute autorité.

Le Rôle de l’Université dans la Sensibilisation

Pour promouvoir la transparence et la lutte contre la corruption, l’Université « Aboubekr Belkaïd » de Tlemcen a organisé un séminaire national sur « les voies et moyens juridiques pour assurer la transparence, prévenir et combattre la corruption ». Cet événement a réuni des enseignants de plusieurs universités du pays et a abordé diverses thématiques liées à la lutte anticorruption.

Parmi les sujets traités lors du séminaire figuraient « les mécanismes anti-corruption », « le rôle de la gouvernance dans la prévention de la corruption » et « les portails électroniques et leur rôle dans la lutte anticorruption ».

Une Nouvelle Ère dans la Lutte Contre la Corruption

L’Algérie s’engage résolument dans une nouvelle ère de lutte contre la corruption, où la numérisation, la transparence et la participation citoyenne jouent un rôle central. L’activation prochaine de la plateforme numérique de déclaration des biens représente une étape majeure dans cette démarche.

La publication du premier rapport annuel sur la corruption et la mise en place de l’indice d’intégrité renforcent la capacité de l’Algérie à faire face à ce défi complexe. Le réseau « Nous Vous Voyons » ouvre la voie à une collaboration constructive entre les autorités et la société civile.

Le séminaire organisé par l’Université « Aboubekr Belkaïd » témoigne de l’engagement de l’éducation supérieure dans la sensibilisation et la formation en matière de lutte anticorruption. L’Algérie se prépare ainsi à relever le défi de la corruption de manière résolue et innovante, dans l’intérêt de la transparence et de la justice pour tous les citoyens. Il incarne la volonté de l’Algérie de préserver la qualité de vie de sa population et de maintenir la stabilité économique, même face aux défis alimentaires.

Article précédentPommes de Terre : L’Algérie se Prépare à Stabiliser les Prix
Article suivantNouvel Ambassadeur d’Algérie au Canada : Les Attentes d’une Nouvelle Époque