Algérie: La nouvelle loi fondamentale pour le personnel de l’éducation sera bientôt publiée

0
ministère de l'Éducation nationale
Advertisement

Algérie: La séance de travail tenue jeudi par le ministère de l’Éducation nationale sur l’étude du projet de loi organique pour les salariés appartenant au corps de l’éducation nationale a connu une présence modeste des syndicats indépendants en raison de la coïncidence de la réunion et des vacances d’été. à modifier et à compléter devrait être prêt après un maximum de trois séances de travail.

D’autre part, les syndicats ont annoncé un boycott des réunions pour l’illégalité du comité, selon eux. Le comité technique s’est adressé lors de la réunion, qui a été organisée à l’Institut national pour la formation et le perfectionnement des usagers de l’éducation, situé à El Harrach, Algérie, en détail cette fois, les directeurs des établissements d’enseignement des trois phases d’enseignement « primaire, moyen et secondaire », en termes de tâches qui leur sont confiées.

Pour eux, ainsi qu’en termes de processus de promotion et d’intégration, puisqu’il a été décidé pour la première fois d’introduire le grade de « principal » dans le primaire et le moyen, étant donné que ce grade n’existe que dans l’enseignement secondaire, alors qu’il a également été décidé de faire bénéficier les « principaux » et les « professeurs titulaires » de la promotion au rang de directeur d’établissement dans l’une des trois phases d’enseignement, en les autorisant soit à participer aux examens professionnels internes programmés annuellement par le ministère de l’Éducation nationale, soit à s’inscrire sur titre, dans les contexte d’efforts continus pour élever le niveau de ses collaborateurs.

Introduire le grade de « proviseur » aux niveaux primaire et intermédiaire

A ce sujet, Boujaa Chihoub, responsable de l’Organisation algérienne des enseignants de l’éducation, a expliqué  que le projet de loi fondamentale 12/240, sous réserve d’amendement et de complément, sera prêt après deux ou trois sessions au plus, après l’achèvement de la discussion des articles restants, tels que le corps des inspecteurs, tandis qu’il a souligné que la séance de discussion, qui s’est tenue jeudi, a traité en détail de la direction des établissements d’enseignement pour les trois phases d’enseignement.

Permettre aux enseignants de participer aux concours de réalisateurs

Pour sa part, Boualem Amora, chef du Syndicat indépendant des travailleurs de l’éducation et de la formation, confirme  que le Satav a annoncé dès le début son boycott de toutes les réunions du comité technique chargé de préparer le projet de loi fondamentale pour les employés appartenant au corps de l’éducation nationale, pour plusieurs considérations, notamment que le comité technique Il fonctionne à titre informel et n’a aucune base légale ou protection juridique qui pourrait perdre sa crédibilité, et la preuve est qu’il a convoqué des syndicats indépendants qui ne sont pas concernés par cette loi , qui sont trois syndicats représentant les fils communs et ont une loi spéciale qui est 04/08, alors que ce n’est pas l’une des tâches des syndicats d’émettre un projet de loi, mais plutôt des tâches du ministère comme cela s’est produit en 2008 et 2011.

Notre conférencier appelle les responsables du ministère de l’éducation nationale à attendre et à ne pas émettre et ratifier le projet de loi organique soumis à amendement et approbation, jusqu’à l’achèvement de la révision de la loi générale pour la fonction publique, et de l’arrêté présidentiel 06 /03, qui comprend toutes les lois des secteurs de la fonction publique.

Article précédentMercato d’été: Islam Slimani est à la croisée des chemins, la destination française est la plus proche
Article suivantAdlène Guedioura nie qu’il y ait des différences entre Mahrez et Guardiola